AccueilLes loges vides, Pouille n'en peut plus
Array

Les loges vides, Pouille n’en peut plus

-

Comme lors de chaque édition, les loges vides sur le court Philippe‐Chatrier font débat. Et après sa défaite, Lucas Pouille, inter­rogé à ce sujet, a fait part de son mécontentement.

C’est le débat qui revient chaque année et cette fois c’est Lucas Pouille qui l’a appris à ses dépens. Jouer sur le court Philippe‐Chatrier peut ne pas être un atout avec des loges vides. Ou presque. Interrogé sur le sujet en confé­rence de presse, le Nordiste a allumé les loges vides : « Ils préfèrent boire une coupe de cham­pagne que voir du tennis, c’est pour ça qu’ils viennent. C’est comme ça. C’est le problème de mettre les loges à cet endroit. Autant mettre des gens qui viennent vrai­ment voir du tennis. C’est le problème de ce court et ça l’a toujours été. Quand on regarde à la télé, on a l’impression qu’il peut être vide alors qu’il est plein. C’est juste que la prési­den­tielle et certaines loges qui sont vides. Depuis des années, on connaît le problème. Quand on voit des ambiances sur le court 14 ou Simonne‐Mathieu, ce n’est pas pareil… »

« Ils préfèrent boire une coupe de cham­pagne que voir du tennis »

Le protégé d’Amélie Mauresmo explique alors qu’il pour­rait presque demander à jouer sur un court pour sentir la présence du public dès le bord du court : « Beaucoup de gens me disent : « Mais pour­quoi tu ne demandes pas à jouer sur le 14 ou le Simonne‐Mathieu, là où il y a les meilleures ambiances ? » Ce n’est pas forcé­ment faux… Mais j’adore ce court (le Philippe‐Chatrier) et j’adore le public qui nous soutient toujours comme des fous. »

De votre envoyé spécial à Roland‐Garros