AccueilLes pépites d'Ernests Gulbis
Array

Les pépites d’Ernests Gulbis

-

Ernests Gulbis est connu pour son franc‐parler lors des confé­rences de presse. Suite à sa victoire face à Roger Federer, le Letton a encore « envoyé du lourd » face aux jour­na­listes. Voici donc les quelques pépites de la conf’ d’Ernests.

A quel point est‐ce diffi­cile de jouer devant un public qui est contre vous ?
Je sais comment le public de Paris peut être, j’ai donc essayé d’en montrer le moins possible, de ne pas donner matière à me faire siffler. Mais fina­le­ment, la foule m’a aidée dans le sens où moins je parle, mieux je joue ! Je n’ai donc cassé qu’une raquette. Or une, c’est rien ! (Rires)

Vous venez de battre Federer, le grand public ne vous connait pas très bien. Qu’est ce que vous voulez que les gens sachent de vous ?
Rien. (Rires)

Novak Djokovic est votre poten­tiel adver­saire en demi‐finales…
(Il coupe) Okay, donc qui est mon poten­tiel adver­saire en finale ? (Rires)

Qu’est‐ce que les raquettes vous font pour que vous soyiez si dur avec elles ?
Vous savez, je dois respecter tous les courts du monde. Et pour cela, je dois casser au moins une raquette sur chaque court. Je sentais donc que je ne respec­tais pas assez le court central de Roland Garros. Il fallait donc que j’y casse une raquette ! (Rires)

Instagram
Twitter