Accueil« L’homme invi­sible pour aller voir les fille »
Array

« L’homme invisible pour aller voir les fille »

-

Après un début de saison pas aussi positif qu’il le voulait, Novak Djokovic a de vraies ambi­tions à Miami. Après son premier tour victo­rieux face à Dancevic (6–3, 6–2), il fait un point sur ces diffé­rents projets et sa nouvelle vie. 


Sur son premier tour

Dans les autres tour­nois je n’étais pas dans le coup, pas assez concentré, ici ce fut l’in­verse, je suis très heureux d’avoir démarré le tournoi de cette façon en y mettant la manière.

Sur le fait d’être impliqué dans l’or­ga­ni­sa­tion d’un tournoi en Serbie

C’est une nouvelle vie. Je dois l’ac­cepter. En plus une première c’est toujours très impor­tant. Je fais mon maximum pour encou­rager les joueurs à venir mais on est aussi à une date où le calen­drier est chargé. C’est pour­quoi toutes les stars ne seront pas présentes. En effet on est entre Rome et Madrid donc il se peut que les ténors préfèrent faire l’im­passe. Mais je sais déjà que je peux compter sur la présence de Ljubicic, Stepanek, Canas. 


Si il était un super héros

Je serais l’homme invi­sible pour aller dans le vestiaire des filles.

Sur le chan­ge­ment de marque de raquette
En junior, j’ai joué avec cette marque, donc je reviens à mes premiers amours c’est tout. Donc au final, je ne partais pas dans l’in­connu, même s’il s’agit d’un vrai chan­ge­ment, et qu’à la période où j’ai choisi de le faire c’est assez risqué. Aujourd’hui, je dois recon­naitre qu’a­près un temps d’adap­ta­tion, tout va bien.

Instagram
Twitter