AccueilActualitéL'inconstance de ces dames

L’inconstance de ces dames

-

Si chez les hommes, sept joueurs du Top 10, dont les six premiers, sont encore en lice, le tournoi féminin ne suit pas la logique du clas­se­ment WTA. Parmi les huit quarts‐de‐finalistes, elles ne sont plus que quatre membres du Top 10 mondial. Seules Sharapova (2e), Kvitova (4e), Stosur (6e) et Kerber (10e) sont toujours en course. Leurs adver­saires sont bien loin derrière puis­qu’elle se trouvent entre la 15ème et la 142ème place de la Kazakhe Yaroslava Shvedova (tombeuse de Li Na, 7e) au clas­se­ment WTA. La hiérar­chie du tableau féminin n’est que très rare­ment respectée, si bien qu’il existe aujourd’hui et depuis plusieurs années un énorme fossé entre la régu­la­rité observée chez les hommes et celle des femmes. Preuve de cette tendance : la dernière tête de série numéro 1 à l’avoir emporté chez les dames à Roland reste Justine Henin en 2007. Azarenka à la trappe, la statis­tique sera toujours la même l’année prochaine.

Article précédentTsonga est prêt
Article suivantAlmagro, la solidité