AccueilActuLynette Federer : « Le talent seul ne mène pas au succè »

Lynette Federer : « Le talent seul ne mène pas au succè »

-

Très beau docu­ment, qui nous avait échappé hier – on remercie Cesca, d’ailleurs, pour avoir réparé cette erreur. Le Matin est allé rencon­trer Lynette Federer, la maman de Roger, dans la maison fami­liale, à Bottmingen. Lynette y aborde tous les sujets, avec beau­coup de sensi­bi­lité. Petit extrait – on vous laisse lire l’en­tre­tien entier, ici.

« Lorsqu’il était enfant, avez‐vous jamais imaginé que Roger devien­drait un jour un si grand cham­pion ? »
« Je n’ai jamais envi­sagé cela. Quand il était tout petit, les gens nous disaient à quel point il était talen­tueux. Mais il était égale­ment doué pour le foot, pour le tennis de table, pour le squash. En fait, peu importe la balle qu’il avait dans les mains, il en faisait quelque chose de bien. Mais le talent seul ne mène pas au succès. Cela dépend de ce que tu en fais. Avec Roger, ce qui était incroyable c’est que tout en étant très ambi­tieux pour sa carrière, il restait un enfant qui aimait avant tout l’aspect ludique du sport. Bien sûr, les entraî­ne­ments n’étaient pas toujours drôles. Mais en fin de journée, il réali­sait toujours que son cœur, sa passion, était le jeu. Et lorsqu’il fut assez mature pour comprendre pour­quoi il était néces­saire de travailler son don, cela est devenu un immense plaisir. Et je crois qu’il prouve cette passion chaque fois qu’il entre sur un court. S’il a accu­mulé tant de succès, c’est parce qu’il aime infi­ni­ment ce jeu. »

Le livre « Grand Chelem, mon amour » est dispo­nible. Retrouvez les 40 matches de légendes de la décennie 2001–2011. Un livre de la rédac­tion de GrandChelem/Welovetennis.

Instagram
Twitter