AccueilMarin Cilic, c'est presque la fin du purgatoire
Array

Marin Cilic, c’est presque la fin du purgatoire

-

L’information vient de tomber. Le Tribunal Arbitral du Sport a décidé de réduire la condam­na­tion de Marin Cilic pour dopage, de neuf à quatre mois. L’instance a pour ainsi dire inva­lidé la première peine déli­vrée par l’ITF.

Marin Cilic est de retour de l’enfer. La nouvelle circule partout, elle a fait grand bruit aujourd’hui. Marin Cilic, contrôlé positif lors du tournoi de Munich, vient de voir sa peine de suspen­sion prendre fin. Condamné à être écarté des courts à compter du 1er mai 2013 jusqu’au 31 janvier 2014, il peut fina­le­ment effec­tuer son retour dès ce soir à minuit. Le TAS avait jugé la peine de l’ITF « trop sévère au vu de la faute commise. » Pour rappel des faits, le Croate aurait ingéré une forte dose de nikhé­ta­mide déli­vrée par un membre de son staff. Contraint de quitter Wimbledon dès le deuxième tour, il avait prétexté une bles­sure. Cilic qui avait fait appel, s’était défendu d’avoir consommé volon­tai­re­ment ce produit illi­cite : « Je tiens à affirmer que je n’ai jamais, sciem­ment ou déli­bé­ré­ment, pris une substance inter­dite dans ma vie et que je m’op­pose à tout produit pouvant améliorer les perfor­mances spor­tives. A mon insu, les comprimés de glucose conte­naient une substance qui est inter­dite en compé­ti­tion, même si elle est auto­risée hors compé­ti­tion. » En effet, l’ITF s’était d’ailleurs rangée du coté de son joueur : « La Fédération condamne donc pour l’exemple, mais ne met pas en cause le joueur, […] il n’avait pas l’in­ten­tion d’amé­liorer ses perfor­mances en agis­sant ainsi, et à lui‐même reconnu sa propre faute. » Une réduc­tion de peine qui sourit donc au joueur Croate, auto­risé à faire son retour à la compé­ti­tion, et ce, dès Bercy. Encore lui faudrait il pouvoir inté­grer le tableau d’une manière ou d’une autre.

Jackpot pour Cilic

Et oui, Cilic fait bel et bien son come‐back sur le circuit. Dès ce soir, minuit, il sera libre de disputer le tournoi qu’il désire. Une déci­sion qui tombe pile poil à la veille du Masters de Paris‐Bercy. Ce n’est pas tout. Le TAS confirme que le Croate récu­père ses gains et ses points ATP des tour­nois disputés entre Munich et Wimbledon. Il doit cepen­dant faire une croix sur les 20 points ATP et 7100 euros remportés à Munich. C’est tout de même une double victoire pour Cilic. Marin avait notam­ment atteint la finale du Queen’s et le troi­sième tour de Roland Garros. Ce n’est pas rien en terme de cagnotte et de clas­se­ment pour le joueur. 12ème à l’ATP au début de Wimbledon, il pointe désor­mais à la 47ème place. Le Croate a toutes les chances de faire une jolie progres­sion dans les jours à venir. Un rebon­dis­se­ment incroyable qui risque d’ali­menter pasmal de discus­sions dans les prochains jours.

La boutique kdotennis.com