Accueil Mladenovic : « Très contente d’a­voir bou­clé ce match »
Array

Mladenovic : « Très contente d’avoir bouclé ce match »

-

Tombeuse d’Eugénie Bouchard au pre­mier tour à Roland Garros, Kristina Mladenovic était for­cé­ment très heu­reuse de son exploit du jour. Les mots de la Française.

Finalement, cette vic­toire est dans la fou­lée de tes résul­tats récents. Comment as‐tu vécu ce match ?
C’est vrai que c’est dans la fou­lée de mes résul­tats à Strasbourg. Comme je l’a­vais dit là‐bas, c’é­tait une bonne pré­pa­ra­tion. Mais les choses ne sont pas simples pour autant. Il a fal­lu se remettre dedans. J’ai essayé de bien me repo­ser hier et avant‐hier, de prendre mes marques ici à Roland Garros. J’avais un tour très dif­fi­cile aujourd’­hui. Je suis vrai­ment contente de la manière avec laquelle j’ai appli­qué le plan tac­tique pour battre Eugénie aujourd’­hui. Ca n’a pas été évident, notam­ment avec ce scé­na­rio ten­du au 2e set. Elle a lâché quelques bons coups, j’ai un peu bais­sé en inten­si­té et elle était reve­nue. C’est une joueuse du Top 10, elle sai­sit donc toutes ses oppor­tu­ni­tés. C’est jamais évident de ter­mi­ner un match comme ça, je sen­tais l’at­tente du public, qui se frus­trait aus­si de me voir me faire remon­ter de 5–0 à 5–4. C’est donc une très grande satis­fac­tion d’a­voir réus­si à bou­cler ce match car je sais qu’à 5–5, ça aurait pu deve­nir un peu compliqué.

Eugenie Bouchard est dans une période com­pli­quée. Sachant cela, a‑t‐on moins de craintes avant de l’affronter ?
Non, ce n’est pas très juste de dire ça. C’est vrai qu’elle a moins de vic­toires cette année, mais elle a eu une sai­son excep­tion­nelle l’an pas­sé, il y a donc beau­coup d’at­tente sur elle en ce moment. Alors oui, entre nous, on se le dit qu’elle est moins en confiance. Mais pour moi aujourd’­hui, il fal­lait sor­tir du bon ten­nis, car je sen­tais que si je la jouais en cadence, elle était plus forte que moi. Il fal­lait aller dans les sché­mas de jeu qu’elle n’aime pas, où on sait qu’elle est moins forte. J’ai par­fai­te­ment fait cela aujourd’­hui. Certes elle est dans une mau­vaise passe, mais si on la laisse jouer comme elle le sou­haite sur le ter­rain, elle est tou­jours là. Il ne faut pas oublier qu’elle est quand même Top 10.

Vous avez obte­nu toutes vos vic­toires sur des membres du Top 10 à Roland Garros, jamais ailleurs. Y a‑t‐il un effet Roland chez vous ?
C’est une bonne ques­tion. Je ne sais pas trop, je ne connais­sais pas cette sta­tis­tique là. C’est vrai que c’est par­ti­cu­lier d’a­voir ces résul­tats à Roland Garros, c’est sans doute d’ailleurs encore plus satis­fai­sant, d’au­tant plus que c’est un exer­cice men­tal très dif­fi­cile pour nous de gérer les attentes et la pres­sion qu’il y a ici. Que dire d’autre, si ce n’est que je pense bien gérer ça et que j’en suis for­cé­ment ravie !

De votre envoyée spé­ciale à Roland Garros

Article pré­cé­dentBouchard, une pre­mière en Grand Chelem
Article sui­vantMladenovic savoure
Instagram
Twitter