AccueilMladenovic : "Vous imaginez ? Battre Na Li ! C'est énorme !"
Array

Mladenovic : « Vous imaginez ? Battre Na Li ! C’est énorme ! »

-

C’est la performance majuscule de la journée : la victoire de Kristina Mladenovic sur Li Na, à Roland Garros. En conférence de presse, la Française, radieuse, a débriefé ce qu’elle qualifie de « plus grand succès de sa carrière ».

Qu’est‐ce que cela veut dire de battre Li Na, aujourd’hui ?
Aujourd’hui, elle est numéro deux mondiale, elle a plusieurs titres à son palmarès. C’est une joueuse que je respecte et une immense victoire pour moi. D’autant plus que, cette saison, je suis redes­cendue au clas­se­ment. Ce n’est qu’un chiffre, évidem­ment. Des circons­tances, des points qu’on ne défend pas… Vous connaissez le système du clas­se­ment. J’ai toujours cru en moi. Je conti­nuerai toujours à le faire. Je crois en moi. C’est ce qui me permet de sortir des matches comme cela et d’avoir un niveau de jeu qui évolue et qui progresse au quoti­dien. Cette année, j’ai battu Simona Halep au GDF Suez, elle est numéro quatre mondiale. Je sais que je suis faite pour le tennis, j’adore cela. Je n’ai jamais caché mon ambi­tion. Ca fait vrai­ment du bien de remporter une aussi belle victoire.

Tu la places à quelle niveau, cette victoire ?
Tennistiquement, je pense que j’ai déjà mieux joué que cela, très honnê­te­ment. C’est un puzzle, des atti­tudes, des gestes qui ont été bien faits aujourd’hui. C’est surtout cela. Évidemment, c’est de loin la plus belle victoire de ma carrière. Quand vous battez une aussi grande joueuse dans un tournoi du Grand Chelem, à Roland Garros… c’est énorme. 

Mentalement, tu as été très forte…

On peut le dire, oui. Contre Na Li, il faut être forte menta­le­ment, parce qu’elle joue extra­or­di­nai­re­ment bien. Elle est formi­dable. Elle est vain­queur en Grand Chelem… Mais je travaille dur tous les jours pour essayer de battre ce type de joueuses. J’ai dû garder mon calme et saisir toutes les occasions. 

Comment tu envi­sages la suite ?

Vous imaginez ? Battre Na Li ! C’est énorme pour moi. Ici, au premier tour, à la maison à Roland Garros.. Il me faudra un peu de temps pour en profiter et y croire. On ne la bat pas comme cela. Et, derrière, on n’a pas envie de louper le match suivant. J’espère être au niveau pour la suite. 

Le public a été derrière toi, c’est un plus ?

Il a été fantas­tique. Comment dire ? Pour nous, les Françaises, cela peut parfois être très dur de jouer à la maison, mais lorsque les résul­tats sont bons, il vous soutient. Lorsque l’at­ti­tude est posi­tive, il vous aide ! Je l’ai utilisé et c’était formidable. 

Qu’est‐ce qui a fait la différence ?

J’étais prête sur mes plans de jeu, surtout. Je savais comment la jouer et ce qu’elle n’ai­mait pas. Elle peut faire quelques fautes directes côté coup droit, notam­ment. j’ai aussi mis du poids dans ma balle, je sais que cela peut vrai­ment la gêner. Elle joue très vite. Si on lui laisse la possi­bi­lité de prendre le jeu à son compte, cela peut très mal se passer Son revers est impres­sion­nant. Son revers croisé ou long de ligne… c’est une bombe atomique. Donc j’ai essayé de la prendre à la gorge dès la première frappe avec de gros services, de gros retours. J’ai réussi pas mal de retours gagnants égale­ment. Quand c’est un peu moins passé, cela a commencé à se compli­quer. Mes objec­tifs, aujourd’hui, c’était vrai­ment de réussir mes premières frappes, au service comme en retour.