Accueil Monfils : "Il me faut un déclic"
Array

Monfils : « Il me faut un déclic »

-

Le duel franco-français a finalement tourné en la faveur du mieux classé. La Monf’ sera du troisième tour, entre deux matchs de NBA qu’il suit avec attention en soutenant Miami…

Le match

« Ca n’est pas un super match de ma part. J’aurais pu forcément mieux jouer mais c’est déjà mieux qu’au premier tour. Lui il était assez tendu donc c’était plus facile derrière. Physiquement j’ai eu une petite alerte avant le match mais ça a tenu. Je ne joue pas encore un tennis fantastique mais c’est correct, ça m’amène au troisième tour. J’ai un peu de réussite entre guillemets, mais je ne peux pas dire que je contrôle, j’ai peut-être un peu de marge avec mon classement et les matchs que j’ai pu gagner par le passé. Je sais mieux gérer la pression, l’enjeu mais je ne gère pas tant que ça. Pour l’instant ça passe mais par exemple en exhibition juste avant Roland Garros, à Rueil Malmaison je jouais mieux. Je commence doucement, c’est ce qui est sympa et embêtant en même temps. C’est un peu ce mystère que j’essaye de comprendre, pourquoi je vais avoir un déclic à un moment, et pas à un autre. Quand le tableau va se corser il faudra que j’ai ce déclic ».

Le prochain tour

« Steve Darcis je le connais très bien. Je l’ai joué pas mal en jeunes. Et je l’ai joué l’an dernier à Montpellier et j’avais lutté, j’avais fait un match solide. Il a beaucoup de talent, je m’attends à un match dur ».

La confiance

« Elle est double, en même temps sur le jeu et sur le résultat. J’ai vécu mon démon de l’année dernière. Physiquement je sens que je bouge un peu mieux, mais c’est un peu en dents de scie. J’attends ce match où je serai un peu plus offensive et où j’aurai un déclic. A l’entrainement je sens vraiment bien la balle mais en match ce ne sont pas les coups que je veux. Ça vient progressivement ».

Les balles

« Elles sont différentes, plus rapides. Mais je n’y pense pas beaucoup, je préfère me concentrer sur mon jeu plutôt que sur la balle. Rapide ou pas rapide je n’arrive toujours pas à mettre des grands coups droits ».

De votre envoyée spéciale à Roland Garros.

Instagram
Twitter