AccueilMonfils : "J'ai eu beaucoup de chance"
Array

Monfils : « J’ai eu beaucoup de chance »

-

En confé­rence de presse, Gaël Monfils est revenu sur sa victoire du jour face à Jan‐Lennard Struff. Le Français parle aussi de son plon­geon, sans oublier de se projeter sur son prochain adver­saire, l’Italien Fabio Fognini.

SON MATCH DU JOUR
« Le service était catas­tro­phique aujourd’hui. Après, c’était un peu dur. Je me suis vite crispé à cause de mon service. J’ai pensé à ça pendant un set et demi. Derrière, j’avais du mal à taper la balle comme je le voulais. Assez vite, je me suis rendu compte qu’il jouait bien, qu’il prenait la balle tôt. Si je jouais dans sa cadence, il allait être vrai­ment chiant à jouer. Du coup, je me suis reculé un petit peu, j’ai essayé de bomber plus la balle, de trouver des trajec­toires. Je suis juste satis­fait de la vrai­ment toute fin du deuxième set, et au troi­sième où j’ai réussi à mieux construire mes points et à mieux jouer. Mais c’est vrai qu’au premier set, j’ai vrai­ment eu beau­coup de chance. Je vois des balles de set, ou des deuxièmes balles, je ne sais même pas comment je les ai mises à l’in­té­rieur. Il a raté des retours, des coups droits… C’était vrai­ment de la réus­site ce premier set. »

LE PLONGEON
« Je pense que j’au­rais pu attraper la balle, si j’avais vrai­ment plongé sérieu­se­ment. En fait, j’ai plongé un peu à la frime, j’ai juste donné une petite impul­sion vers la balle pour la prendre, mais ce n’était pas un véri­table plon­geon. Je me mettrais 510 parce que ça aurait pu être mieux ! Comme je l’ai toujours dit, j’agis tout à fait natu­rel­le­ment. Je suis moi‐même sur le court. Si vous me voyez plonger, ce n’est pas pour amuser le public, c’est plutôt parce que je veux attraper la balle ! Parfois, quand je ne vois pas d’autre moyen, je plonge, parce que c’est la seule chose que je peux faire. Je ne suis pas idiot, je sais bien que par terre, c’est dur. Je ne suis pas l’homme de fer. Si je n’ai pas peur de me faire mal ? Avec l’adré­na­line, on oublie tout et je veux attraper toutes les balles. »

SON PROCHAIN MATCH CONTRE FOGNINI
« Je ne sais pas ce qu’on peut attendre de ce match, je ne peux pas lire dans l’avenir, mais je pense que ce sera un bon match. Tactiquement dans ce match, je ne vais pas changer grand‐chose… Je vais peut‐être mettre plus l’ac­cent sur mon service. Après, ce qui est bien, c’est qu’avec Fabio, on se connaît depuis très long­temps, on s’est joués plein de fois. Lui comme moi, on sait très bien ce que l’on va produire. Mais je pense que lui comme moi, on ne sait pas comment on va le produire, ni ce qui va se passer… Avec Fabio, on peut faire de très beaux matches, mais on sait qu’il y en a un aussi un qui peut partir un peu en vrille… Plus lui que moi d’ailleurs ! Ici, je suis à la maison. Pour aller me cher­cher, il va falloir être fort. Je pense qu’il est fort en ce moment, c’est ce qui m’ex­cite encore plus. Parce qu’hormis deux matchs à Monte Carlo et Rome où il a dégou­pillé, il a une saison propre, très propre. Il a prouvé de belles choses. »