AccueilMonfils rugit toujours plus fort !
Array

Monfils rugit toujours plus fort !

-

Il est énorme ! Gaël Monfils a balayé toutes les interrogations en livrant un très gros match face à Guillermo Garcia‐Lopez, à Roland Garros. Il s’impose 6–0 6–2 7–5. Le voici en quarts de finale : il y affrontera Andy Murray ou Fernando Verdasco.

C’est l’his­toire d’un match qui ressemble étran­ge­ment à ce Tsonga‐Djokovic disputé 24 heures plus tôt. Cette fois‐ci, le Français a le bon rôle : Gael Monfils a surclassé son adver­saire du jour. Dominant allè­gre­ment le premier set, le Français gagne 6–0 – c’est seule­ment la sixième fois de sa carrière qu’il débute ainsi. C’est le moment que choisit Guillermo Garcia‐Lopez pour appeler l’équipe médi­cale. Rien ne change dans ce second set : Gael Monfils est intrai­table et empoche le second round en à peine plus long­temps que le premier. Dans le dernier set, la « Monf » se fait breaker et remet son adver­saire dans la partie ! Les espoirs espa­gnols sont fina­le­ment douchés en ce troi­sième round : Monfils est trop fort pour Garcia‐Lopez et conclut, comme un symbole, par un ace !

En quart face à Murray

Son adver­saire ne sera autre qu’Andy Murray ou Fernando Verdasco. Il a rencontré le Britannique cinq fois pour deux victoires. Une anec­dote : le Français l’avait déjà battu en junior… à Roland Garros. Si c’est Verdasco, il est mal embarqué, le Français l’a toujours battu ! Quoi qu’il en soit, Gael va tout simple­ment devoir s’employer s’il veut rééditer l’ex­ploit d’at­teindre les demi‐finales – il l’a déjà fait en 2008, éliminé par Federer – à Roland Garros. Le match de mercredi s’an­nonce donc palpi­tant, avec, on l’es­père, une séré­nité et une agres­si­vité iden­tique à celle montrée d’au­jourd’hui par le Français.