AccueilMoutet : "Ça s'inscrit dans la continuité du travail"
Array

Moutet : « Ça s’inscrit dans la continuité du travail »

-

À 20 ans, Corentin Moutet est devenu le plus jeune joueur fran­çais à atteindre le troi­sième tour d’un Grand Chelem depuis Gaël Monfils à Roland‐Garros en 2006. Le gaucher pari­sien voit ça comme une récom­pense de son travail.

Est‐ce la victoire la plus accom­plie de votre jeune carrière ?

Non je ne pense pas. Oui, c’est un deuxième tour de Grand Chelem et c’est la première fois que je suis au troi­sième tour, mais c’est un match que j’ai abordé comme les autres en y mettant autant d’importance. C’est une bonne victoire face à un joueur qui est bien classé. Je n’ai pas envie de la mettre devant d’autres qui m’ont donné beau­coup de satis­fac­tion ou des défaites qui m’ont appris.

Rêve‐t‐on de vivre ces moments là ?

Quand on est enfant, on en rêve. Petit à petit, avec l’entraînement, ça devient un objectif plus qu’un rêve. Mon objectif n’est pas de faire troi­sième tour à Roland‐Garros, je suis un peu plus ambi­tieux que ça (sourire). C’est bien pour l’instant.

Est‐ce un cap ?

Je ne pense pas, ça s’inscrit dans la conti­nuité du travail que je fais tous les jours. Je vais conti­nuer à m’entraîner, à faire les mêmes efforts.

De votre envoyé spécial à Roland‐Garros