AccueilMurray : « Nadal peut devenir le plus grand de tous les temps…
Array

Murray : « Nadal peut devenir le plus grand de tous les temps »

-

Engagé cette semaine au tournoi de Rotterdam, Andy Murray est revenu sur la finale de l’Open d’Australie, qu’il n’a pas manqué de suivre à la télé­vi­sion. L’Ecossais est, comme tout le monde, ébahi devant l’exploit de l’Espagnol.

« Ça a été un grand match, même s’il y a eu beau­coup de fautes, notam­ment dans le cinquième set, a expliqué le quatrième joueur mondial lors de la confé­rence de presse de présen­ta­tion du tournoi de Rotterdam. Federer n’a pas parti­cu­liè­re­ment bien servi et il y a eu des moments où Nadal parais­sait fatigué, il a manqué des coups qu’il ne rate pas d’habitude. Mais il y a eu des échanges incroyables. J’ai pensé que si Nadal rempor­tait le premier set, cela ferait menta­le­ment une grosse diffé­rence. »

Dès lors, Rafael Nadal est‐il en route pour devenir le plus grand joueur de tous les temps ? « C’est possible, répond Andy. Au même âge, je crois que Federer avait gagné deux tour­nois du Grand Chelem et Nadal en a main­te­nant six, et il a gagné sur toutes les surfaces. Il pour­rait devenir le meilleur de toute l’Histoire. C’est certain, il est l’un des meilleurs et Federer est très proche d’être le meilleur de tous les temps… donc ce sont des joueurs incroyables. »

A la ques­tion qui brûle les lèvres de tous les obser­va­teurs _ Rafa peut‐il réaliser le Grand Chelem ? _ , l’Ecossais rétorque : « Déjà, je ne vois pas beau­coup de joueurs capables de la battre sur terre battue, je devine qu’il va donc gagner au moins deux ou trois Roland Garros en plus. Et puis, ça dépend de la manière dont il se débrouille dans les autres tour­nois, mais il va être très proche. »

L’Ecossais explique alors que ce n’est pas forcé­ment évident de progresser au clas­se­ment ATP quand on a Federer et Nadal au‐dessus : « Je ne sais pas si j’arriverai à être numéro un mais je vais essayer de donner le meilleur. Évidemment, avec Nadal et Federer, ce n’est pas facile… Je vais juste me concen­trer à gagner mon premier Grand Chelem. »
Eliminé en huitièmes à Melbourne, affron­tera ce soir Ivan Ljubicic pour son premier tour à Rotterdam où il est tête de série numéro deux : « Je me sens très bien à l’entraînement, affirme‐t‐il. J’espère que ça va aller. »

Instagram
Twitter