Accueil Nadal : "2009 ? Une des années les plus difficiles de ma...
Array

Nadal : « 2009 ? Une des années les plus difficiles de ma carrière »

-

Face à la presse lors de l’habituelle conférence de pré-tournoi à Shanghai, Rafael Nadal est longuement revenu sur son état d’esprit à l’heure d’aborder la toute dernière ligne droite de la saison. Après avoir discuté de ses difficultés actuelles et passées ainsi que de ses objectifs sur le court et plus long terme, le Majorquin a évoqué le véritable enthousiasme qu’il suscite depuis son arrivée en Chine.

Andy Roddick nous expliquait combien les joueurs se sentaient usés et fatigués à ce stade de la saison. Vous êtes peut-être un peu plus frais que certains de vos pairs au niveau mental. Comment voyez-vous les choses ?
Oui, mentalement je suis peut-être plus frais. Je suis heureux d’être ici, de jouer. J’ai connu une des années les plus difficiles de ma carrière et je suis ravi de revenir sur le circuit. Alors, bien sûr, je suis frais, mais en même temps, j’ai besoin de pouvoir enchaîner quelques semaines de matches et d’entraînements sans interruptions, de jouer sans avoir le souci de mes blessures, afin de me focaliser uniquement sur mon jeu et sur la victoire finale. Tout cela est difficile quand vous enchaînez les pépins. Et la vérité c’est que lorsque vous avez eu beaucoup de problèmes, vous vous concentrez sur plein de petits détails et non sur le match même. Pour résumer, j’ai eu beaucoup d’interruptions cette saison, maintenant il faut reprendre le rythme et retrouver de la confiance.


On a tous vu ce qui vous était arrivé cette année. Vous avez gagné l’Australian Open mais vous n’avez pas très bien réussi à Roland Garros et n’avez pas disputé Wimbledon. Mais vous étiez en demie à l’US Open. A quel stade de votre carrière pensez-vous vous situer ?

Je n’en sais rien. C’est une année différente, et une nouvelle expérience. C’est difficile de tout comparer avec tout et de dire où j’en suis. Mais il reste quelques tournois importants, et la finale de la Coupe Davis. C’est important pour moi de bien finir la saison, sans pépins, en bonne santé, en essayant de pratiquer mon meilleur tennis. Mais vous devez comprendre toutes les difficultés que j’ai rencontrées cette saison. Je n’ai jamais pu être dans le rythme, j’ai dû m’arrêter à plusieurs reprises, donc ce n’est pas évident d’être ici. Et le plus important maintenant est d’essayer de commencer la prochaine saison sur de bonnes bases, avec notamment plus d’énergie. J’espère aussi pouvoir jouer non-stop pendant toute l’année sans être obligé de m’arrêter comme j’ai dû le faire les saison précédentes. Alors bien sûr, maintenant que je suis ici, que je joue, chaque tournoi est très important pour moi. Surtout après une année aussi difficile.


Lorsque vous vous êtes entraîné hier, il devait y avoir à peu près un millier de personnes qui vous regardaient…

Sûrement moins ! Moins de 1000 ! (Rires.)

Non, je vous assure ! Comme si vous étiez une véritable rock-star. Qu’est-ce que cela vous fait ? Autant de gens venus vous voir juste vous entraîner !

C’est sûr, c’est très sympa. Ici, les fans sont très très émotifs. Alors oui, ça me fait du bien, c’est agréable, non ? A chaque fois que je viens ici, je me sens vraiment bien. Et c’est sûr que c’est très spécial pour moi. J’ai eu une formidable expérience ici l’an passé avec les Jeux, ainsi que les deux années précédentes, lorsque j’avais disputé la Masters Cup. Les gens sont très sympas avec moi en Chine. Je veux juste les remercier, très sincèrement, une nouvelle fois !


L’an passé, lorsque vous remportiez Wimbledon puis preniez la place de numéro 1, vous étiez loué par l’ensemble des médias. On parlait de vous comme du joueur parfait. Et cette année, vous n’avez pas été aussi performant, vous avez longtemps souffert de blessures, et vous avez parfois été critiqué par ces mêmes médias. Comment avez-vous vécu ces critiques ?

Je n’avais jamais pensé à cela ! (Rires.)

Et puis c’est normal non ? Quand vous gagnez, tout est beau, tout est positif. Mais quand vous avez plus de problèmes, il y a des choses plus négatives qui ressortent. Chacun est libre d’avoir son opinion. Quand vous gagnez, tous les gens parlent de vous et en disent plus que ce que vous êtes vraiment. Et c’est pareil quand vous perdez. Mais sur le fond je ne suis pas d’accord avec vous. Les médias m’ont toujours respecté, et je les respecte aussi. Je ne vois aucun problème.

Article précédentAlmagro donne le ton !
Article suivantHaas abandonne
Instagram
Twitter