AccueilActuNadal défend les juniors de son pays face au président de la…

Nadal défend les juniors de son pays face au président de la fédé

-

« Il a toujours voulu être le prota­go­niste car il se croit le numéro 1 du tennis espa­gnol ». Voilà comment Rafa Nadal parle du président de la fédé­ra­tion espa­gnole, Pedro Muñoz. Des tensions entre ce dernier et l’équipe de coupe Davis sont à l’ori­gine de la discorde, qui enfle depuis que Muñoz a décidé d’ex­clure Carlos Boluda et Javier Marti du Championnat d’Europe par équipe des moins de 16 ans pour des raisons de gros sous, alors que ces derniers ont terminé respec­ti­ve­ment 1er et 2ème de la clas­si­fi­ca­tion euro­péenne la saison passée. 
Le président de la fédé­ra­tion exige que les jeunes jouent avec les spon­sors de la fédé­ra­tion et renoncent aux contrats qu’ils avaient préa­la­ble­ment signés avec Nike. Seulement, le contrat proposé par la fédé­ra­tion est très insuf­fi­sant (entre 4500 et 6000€ plus 5 voyages par an) alors que les frais engagés par les parents, et couverts par Nike, sont d’en­viron 75 000€. 
Carlos Moya récla­mait il y a quelques jours que les jeunes soient traités comme des profes­sion­nels et n’aient que leurs couleurs à adapter (ils doivent jouer en rouge), mais Muñoz fait la sourde oreille…
Et Rafa Nadal de conclure : « je lui dit qu’il se trompe, car le n°1 d’Espagne, c’est tous ceux qui font que le pays triomphe ».

Instagram
Twitter