Accueil Actu Nadal : "Je suis serein"

Nadal : « Je suis serein »

-

Rafa, comment vas-tu ?
Ça va. J’espère être à 100 % pour jouer la semaine prochaine. Je ferai tout mon possible, comme je l’ai toujours fait, pour être à mon meilleur niveau sur ce tournoi.

Quel joueur te fait le plus peur actuellement ?
Personne en particulier : je respecte tous mes adversaires. Je vais me concentrer sur mon jeu, jouer le mieux possible. Et l’on verra si mon adversaire est meilleur que moi ou pas. L’important est que moi, je joue mon meilleur tennis.

Ta défaite en finale à Madrid change-t-elle quelque chose à ton approche de Roland Garros ?
Non. Pour moi, c’est pareil. On ne peut pas toujours tout gagner… J’ai remporté trois des quatre derniers tournois que j’ai pu disputer, et à Madrid, j’étais finaliste. Ma saison sur terre est très bonne, c’est le meilleur début de saison de toute ma carrière. Perdre contre Roger Federer, ça n’a rien d’illogique. C’est un joueur exceptionnel, et il a mieux joué que moi. De plus, j’ai un peu accusé le coup après avoir joué quatre heures la veille contre Djokovic en demi-finale. C’est un ensemble de chose. Je ne peux qu’accepter ce résultat. Et cela ne change absolument rien pour moi à l’approche de Roland.

Penses-tu avoir amélioré ton jeu sur terre ?
Je pense avoir un niveau similaire à celui de l’an passé. Je joue bien, mais, à mon avis, pas mieux qu’en 2008. On verra comment cela se passe…

As-tu une pression particulière à l’idée de battre le record de Bjorn Borg (6 fois vainqueur à Roland Garros, dont 4 titres d’affilée, en 1978, 79, 80 et 81) ?
Non, je n’y pense pas. La seule pression que je puisse avoir, c’est celle que je me mets pour bien jouer. Cette saison, j’ai déjà remporté l’Open d’Australie et trois Masters 1000. Je suis serein. Roland Garros sera un tournoi difficile, mais je suis prêt, et confiant. Et si je jamais je devais perdre tôt, ce ne serait pas non plus une tragédie.

Gagner Roland Garros cinq fois d’affilée, qu’est ce que cela représenterait pour toi ?
Je suis très heureux de ce que j’ai. Je ne veux pas trop y penser, dans la mesure où je n’en suis pas encore là… Je ferai tout pour remporter ce cinquième titre, mais je suis conscient de la difficulté du challenge. Cinq titres consécutifs ici à Paris, ce serait une série… vraiment impressionnante.

En direct du Paris Golf & Country Club, Rueil-Malmaison (92)

Instagram
Twitter