Accueil On passe aux choses sérieuses
Array

On passe aux choses sérieuses

-

Aravane Rezaï affronte tout à l’heure Nadia Petrova en clô­ture de pro­gramme sur le Court Central. Après deux pre­miers tours lar­ge­ment à sa por­tée, la Française s’at­taque à un gros mor­ceau, la tête de série numé­ro 19 de ce Roland Garros.

Si Aravane a lâché un set au deuxième tour face à l’Allemande Kerber, Nadia Petrova s’est mon­trée impi­toyable depuis le début du tour­noi ; 6063 face à Zhang et 6162 contre Szavay. Classée à la 20ème place mon­diale, la Russe réa­lise un début de sai­son solide avec un quart de finale à l’Open d’Australie, un hui­tième à Indian Wells ain­si que deux quarts à Rome et Madrid. Régulière mais pas étin­ce­lante, la Moscovite reste tout de même à la por­tée de la Tricolore.

Néanmoins, et c’est à signa­ler, Rezaï n’a jamais bat­tu la Russe en deux confron­ta­tions. Les deux jeunes femmes se sont même déjà affron­tées à Roland Garros, c’é­tait en 2008 au pre­mier tour, et Petrova l’a­vait empor­té en deux manches (7/6 63). Depuis, Aravane Rezaï a chan­gé de sta­tut. Désormais mieux clas­sée que son adver­saire (19ème contre 20ème), la Tricolore de 23 ans s’est impo­sée à Madrid, a bat­tu de très grosses poin­tures. Ces excel­lents résul­tats sont le fruit d’un tra­vail sérieux et régu­lier qui a per­mis à la Française de pas­ser un cap. Désormais, Aravane cana­lise son éner­gie, frappe fort de manière réflé­chie et construc­tive. Elle ren­tre­ra tout à l’heure sur le court avec un plan de jeu éla­bo­ré aux côtés de Patrick Mouratoglou. Plan de jeu qui, s’il est bien mis en place, pour­rait per­mettre à la Tricolore d’at­teindre les hui­tièmes de finale de Roland Garros pour la seconde année consécutive.

Instagram
Twitter