AccueilPouille bafouille
Array

Pouille bafouille

-

Après que la nuit soit venue au secours de Lucas Pouille hier aux alen­tours de 20h40, il fallait proposer un autre niveau de jeu aujourd’hui pour espérer s’im­poser face à Martin Klizan. C’est ce qu’a su faire le Français pendant un set et demi avant de retomber dans ses travers et de s’in­cliner 7–6(4), 2–6, 6–3, 3–6, 9–7 en 4h13 de jeu.

Malmené c’est le moins que l’on puisse dire. Tel était le cas de Lucas Pouille hier en début de soirée sur le court Philippe Chatrier. Face à Martin Klizan, le Français était mené deux sets à un et trois jeux à un au quatrième set. La nuit est donc venue stopper la tempête dans laquelle était mêlée le Nordiste, à trois jeux seule­ment d’une élimi­na­tion précoce au deuxième tour. C’est donc dos au mur que le Français est revenu sur le court. Mais d’en­trée de jeu, le Français renverse la situa­tion. Face à un Slovaque qui ne semblait pas en grande forme, peut‐être encore fatigué par les efforts de la veille, Lucas Pouille était offensif et surtout plus précis, pour remporter les cinq premiers jeux de cette reprise, et ainsi empo­cher le quatrième set six jeux à trois. Dans la manche déci­sive, la domi­na­tion fran­çaise se précisait.

Le protégé d’Amélie Mauresmo servait remar­qua­ble­ment bien (6 aces dans le dernier set) tandis que Martin Klizan commet­tait de plus en plus de fautes. Il faisait la diffé­rence à trois jeux partout, après avoir sauvé une balle de break lors du jeu précé­dent. Mais au moment de conclure, le Slovaque ne lâchait rien, sortait un magni­fique passing de revers et reve­nait à cinq jeux partout, profi­tant des nouvelles erreurs du Français. Les deux hommes gagnaient leurs mises en jeu jusqu’à huit‐sept en faveur du Slovaque. Là le Français commet­tait trois fautes directes de plus, portant la statis­tique à 63 fautes directes (dont 19 dans le troi­sième et 19 dans le cinquième). C’est une énorme décep­tion pour Lucas Pouille et qui confirme sa mauvaise spirale enclen­chée au lende­main de sa demi‐finale à l’Open d’Australie. Au troi­sième tour, Klizan affron­tera Karen Khachanov (11e).