Accueil Actu Pour l'ITF, aucun joueur de tennis russe n'est concerné par le dopage

Pour l’ITF, aucun joueur de tennis russe n’est concerné par le dopage

-

Exclue des compétitions internationales majeures pour les quatre prochaines années, la Russie est dans l’oeil du cyclone depuis la décision de l’Agence Mondiale Antidopage. L’ITF a tenu à calmer le jeu.

C’est officiel depuis quelques heures, la Russie a été exclue de toutes compétitions internationales pour les quatre prochaines années après avoir manipulé les données qu’elle devait fournir à l’AMA sur ses propres athlètes. Pour participer aux prochains Jeux Olympiques de Tokyo en juillet prochain, les athlètes russes devront le faire sous une bannière neutre et prouver qu’ils ne sont pas dopés. Suite à cette annonce, la Fédération Internationale du Tennis (ITF) s’est montrée prudente en affirmant qu’aucun joueur ou joueuse de tennis russe n’est impliqué dans une quelconque affaire de dopage : « L’ITF n’a actuellement connaissance d’aucun joueur ou joueuse de tennis russe mentionnée dans des circonstances incriminantes dans le rapport McLaren (2016) et aucune preuve n’a été fournie à l’ITF à ce stade concernant la manipulation, la modification ou la suppression de l’antidopage, » a réagi Heather Bowler, la directrice de communication de l’ITF avant de poursuivre.

« Aucune preuve n’a été fournie à l’ITF à ce stade concernant la manipulation, la modification ou la suppression de l’antidopage »

« Le tennis a une politique antidopage de tolérance zéro. Tous les joueurs participant aux tournois du Grand Chelem et aux tournois sanctionnés par l’ITF, la WTA et l’ATP sont soumis au programme antidopage de tennis (TADP) conforme à l’AMA ; un programme complet qui comprend les passeports biologiques des athlètes, les contrôles en compétition et hors compétition et le programme de localisation toute l’année. Les joueurs russes auront été testés dans le cadre du TADP, en dehors de la Russie. La décision de l’AMA est susceptible d’appel de la part de RUSADA. Pour cette raison, nous ne commenterons pas avant que ce processus n’ait atteint sa conclusion finale et que nous ayons eu l’occasion d’en examiner les résultats. »

Instagram
Twitter