AccueilPremière pour Cornet !
Array

Première pour Cornet !

-

L’occasion était belle. Encore fallait‐il la saisir. Alizé Cornet se qualifie pour la première fois de sa carrière en huitièmes de finale de Roland‐Garros. Au mental, au courage même, la Niçoise est venue à bout de Mirjana Lucic‐Baroni en trois manches, 4–6 6–3 7–5, au terme d’un combat de 2h32 de jeu. La numéro un trico­lore a désor­mais rendez‐vous avec la jeune ukrai­nienne, Elina Svitolina.

Alizé Cornet est exem­plaire ! Et elle fait plaisir à voir. Alors qu’elle avait débarqué Porte d’Auteuil en manque de confiance et de résul­tats, la Niçoise fait preuve d’une incroyable force de carac­tère depuis le début de la quin­zaine. Après Roberta Vinci au premier tour, la numéro un trico­lore a une nouvelle fois renversé une situa­tion qui semblait bien compro­mise. Face à Mirjana Lucic‐Baroni (tombeuse de Simona Halep au tour précé­dent s’il vous plaît !), la Française a subi le jeu et les frappes à plat de la Croate tout au long de la rencontre. Mais son courage lui a permis de tenir. 

Le troi­sième set est même devenu épique. Après avoir sauvé deux balles de break à 4–3, presque syno­nyme de balles de match, Alizé recol­lait et brea­kait son adver­saire. Mais au moment de servir pour le match, elle craquait à son tour avec une double faute à 30‑A. La tension était grande. Mais une fois encore, la Française repre­nait les devants. Un avan­tage qu’elle ne lais­sait pas filer cette fois. Lorsqu’elle s’est écroulée (de joie) sur la terre battue du Central, l’émo­tion était grande pour la Niçoise. Enfin, elle est en huitièmes de finale à Roland‐Garros. Elle y affron­tera Elina Svitolina. Elle ne partira pas favo­rite, mais avec cette envie et ce courage, Alizé peut encore rêver…

De votre envoyé spécial à Roland‐Garros

Article précédentCornet au courage !
Article suivantPremière pour Cornet !