AccueilRobert : "L’ITF fait ce qu’elle peut"
Array

Robert : « L’ITF fait ce qu’elle peut »

-

À l’issue de sa victoire, Stéphane Robert a été inter­rogé sur la récente augmen­ta­tion du prize‐money des tour­nois ITF et si on pouvait le consi­dérer comme un joueur « galé­rien ». Le Tricolore de 35 ans a dévoilé son avis et c’est plutôt intéressant.

« Ça veut dire que l’on me consi­dère comme un galé­rien. Si moi je suis un galé­rien dans le tennis, alors moi je ne sais pas ce que font les autres joueurs. Si je prends 12 000 euros pour gagner un match, est‐ce que c’est la galère ? Je ne pense pas. Je ne suis pas dans ce quoti­dien. 12 000 euros ce match, le prochain vaut 27 000 euros. Est‐ce que c’est bien ou mal, beau­coup ou pas assez… Je ne sais pas. Souvent, les gens disent qu’il faut être dans les 150 premiers pour vivre. Alors je vais répéter la même chose (…) Bien sûr que tout le monde a envie de gagner plus. On peut inverser la courbe et dire 4 millions pour le vain­queur d’un futur et 100 euros pour les autres. Si je consi­dère tout ça, je serais pour aplanir encore plus. Je serais aussi pour mettre beau­coup plus d’argent pour les perdants aux premiers tours des quali­fi­ca­tions comme des tour­nois ITF. À un moment, il n’y a pas beau­coup de solu­tions. L’ITF fait ce qu’elle peut. On peut toujours leur tirer dessus, mais on fait quoi, on invente des spon­sors ? Les Fédérations sont là pour promou­voir le tennis et c’est normal de privi­lé­gier les personnes qui font briller ce sport, car ce sont eux qui génèrent des recettes, du marke­ting, qui amènent de l’argent. Il n’y aura jamais de solu­tion car des gens seront toujours mécon­tents. Il faut accepter les règles du tennis et c’est aussi pour ça, que tout le monde veut réussir ! Dans les autres métiers, ça doit être plus ou moins la même chose. Maintenant, il faut être dans les top 100, jouer sur le circuit prin­cipal et encore ce n’est pas toujours très facile. »

De votre envoyé spécial à Roland‐Garros

=> Grand Chelem n°46 en télé­char­ge­ment gratuit
Retrouvez gratui­te­ment et en inté­gra­lité le numéro 46 « Spécial Roland Garros » de notre maga­zine GrandChelem.. Bonne lecture !