AccueilRoger Federer : « Il fallait se dérouiller »
Array

Roger Federer : « Il fallait se dérouiller »

-

Pour sa grande rentrée après six longues semaines d’absence, Roger Federer s’est offert une reprise tout en douceur. Le Suisse s’est qualifié pour le troi­sième tour du tournoi californien. 

Face au numéro deux mondial, Marc Gicquel aura montré une belle résis­tance. Le Français, qui n’a rien lâché au service, n’a cédé qu’un seul petit break sur l’ensemble du match. Mais le Bâlois n’aura jamais été réel­le­ment inquiété, il s’en sort 7–6, 6–4 en 1h20 de jeu.
« Cela s’est bien passé, je suis content de ce premier match, il fallait évidem­ment se dérouiller un peu mais c’est normal après six semaines sans match, déclare Roger en confé­rence de presse. Il avait un bon premier service, mais je le savais. Ce n’était donc pas un problème. »

Pas de répit pour le numéro deux à l’ATP qui retrouve les courts dès aujourd’hui pour un gros match de double avec son compa­triote Yves Allégro contre les frères Bryan. « Cela fait sept mois que je n’ai pas perdu en double ! reprend Federer. Mon coéqui­pier Allégro, lui, n’a pas gagné un match cette année en double alors j’es­père que je vais lui donner un coup de pouce… »
Par ailleurs, le futur papa a annoncé qu’il ne prévoyait en aucun cas de jouer moins quand la famille sera agrandie. Bien au contraire : « J’ai toujours rêvé d’avoir un enfant assez tôt pour qu’il puisse me voir jouer un jour… Je ne pense pas que cela va perturber mon tennis. Si cela me fait quelque chose, c’est me motiver pour jouer encore long­temps. »

Instagram
Twitter