AccueilSampras : "J'ai l'habitude de voir Federer battre mes record"
Array

Sampras : « J’ai l’habitude de voir Federer battre mes record »

-


Qui de mieux qu’un joueur de légende pour parler d’un briseur de records ? Pour Pete Sampras, ce n’est pas compliqué d’ana­lyser ou de parler de Roger Federer, surtout qu’ils sont de très bons amis. Sur theten­niss­cape, l’Américain revient point par point sur les objec­tifs du Suisse, son jeu… Extraits.

Federer peut‐il gagner un Grand Chelem ?
« Oui, je pense toujours que Roger peut gagner un Grand Chelem. Il est toujours autant motivé. Il aime voyager, il aime joueur. C’est un jeune âgé de 30 ans. Il est toujours avide de victoires, il joue beau­coup et aime son mode de vie à travers le monde. Quand j’avais son âge, je commen­çais à être fatigué de toutes ces années de voyages. Mais lui aime ça, et il peut conti­nuer comme ça pendant encore plusieurs années. Son niveau de jeu est toujours très élevé et il pour­rait faci­le­ment remporter… (il réflé­chit) A Paris c’est un peu plus compliqué, mais je pense qu’il est le favori à Wimbledon et l’US Open dans quelques mois reste une chance de victoire pour lui. Je ne vois aucun déclin en lui, je pense juste que certains gars ont monté le niveau d’un cran et qu’ils sont au top de leur jeu actuel­le­ment. Mais Roger a toujours une belle atti­tude, il joue toujours très bien et aime ça. Je ne le vois pas se fati­guer ou autre, et il est encore très enthou­siaste. »

Federer peut‐il remporter Wimbledon cette année ?
« C’est un grand favoris, comme le sont Novak et Rafa. Peu de choses séparent les joueurs du top 3 ou même du top 4. A Wimbledon cette année, vous avez quelques gars qui répondent présent, mais quand le niveau de la compé­ti­tion monte d’un cran, vous pouvez être sûr que les trois ou quatre premiers joueurs seront toujours là en fin de semaine. Roger a joué ici tant de fois, il sait quoi faire. J’aime voir Roger jouer sur herbe. Il a le meilleur jeu pour cette surface, mais nous verrons bien. »

Sur le chas­seur de records.
« Roger est motivé, ça se voit sur son travail, il s’entraîne toujours beau­coup et je le vois bien comme favori à Wimbledon. Je ne pense pas que rede­venir numéro un mondial soit si impor­tant que de remporter Wimbledon pour lui. J’ai l’habitude de voir Roger battre mes records, c’est comme ça depuis quelques temps déjà. Et je ne peux rien y faire. Je peux juste être assis dans les gradins et être impres­sionné par ce que Roger est capable de faire. Je sais à quel point c’est dur de rester au top pendant plusieurs années, et je pense que c’est plus facile pour moi de voir mes records brisés par un joueur que j’admire et que je consi­dère comme un ami. Ca rend les choses plus faciles. Lorsqu’un joueur joue, son but est d’inscrire son nom quelque‐part, mais nous savons qu’un jour nous serons battus à nouveau. Roger a fait des choses incroyable sur et en dehors du terrain et mérite tous les honneurs et d’être un grand cham­pion. »

Son avis sur Paul Annacone, son ancien coach.
« Il sait ce que ça fait d’être joueur sur le circuit. Il m’a coaché pendant tant d’année, il est vrai­ment sympa avec tout le monde. Ce n’est pas un gars qui a besoin de dire beau­coup de choses à Roger, mais avoir Paul dans son équipe peu l’aider sur certains points, notam­ment sur comment battre un gaucher comme Rafa, comme faire face à la vitesse de Novak, trouver diffé­rentes manières de battre ces gars, être plus stra­té­gique, parce que Roger a une façon de jouer au dessus des autres. Maintenant, les autres joueurs bougent mieux, jouent mieux, et il doit trouver de nouvelles solu­tions. Paul est quelqu’un d’intelligent, il connaît les joueurs. Il est avec Roger depuis quelques temps main­te­nant donc il connaît ses capa­cités et ce qu’il sait faire. Pour avoir parlé avec Paul, je sais qu’il apprécie vrai­ment Roger et profite du temps qu’ils passent ensemble, et c’est un bon point. »