Accueil Actu SD - Razzano explique son passage à vide

SD – Razzano explique son passage à vide

-

« J’avais un peu d’excitation. Tous les matches que je joue depuis le début, c’est toujours de l’excitation et de la tension. Comme tout le monde, on a toujours la boule au ventre. Si on ne l’a pas, c’est que l’on est trop décontracté, et que l’on s’en fout d’être ici. Il est normal que je sois tendue, parce que c’est mon métier aussi. J’ai réussi à me détendre jusqu’à 5/0. Après, je me suis peut-être un peu tendue parce que je ne sais pas si les conditions étaient un peu plus difficiles au courant de ce set, mais je crois que j’étais plus perturbée par rapport à cela. J’ai eu du mal à rester concentrée et précise sur mes coups pour ne pas donner de points. Tatiana a très bien joué, elle est restée sur le même type de jeu, elle est restée sur ses amorties… Elle m’a tout fait, un peu à la Lenglen. Je n’ai pas l’habitude de jouer de telles joueuses qui varient beaucoup le jeu. Medina Garrigues, ce n’était pas non plus un cadeau hier, elle joue aussi en variation. C’était différent aujourd’hui, elle attaque mais pas tout le temps. En même temps, elle ne joue pas très vite et un peu mou. Cela ne donne pas dans la balle, c’est à moi d’essayer de ne pas me précipiter dessus physiquement pour après la négocier et jouer mon jeu agressif. Ce n’est pas évident de jouer sur des balles molles ou des balles qui n’ont pas toujours de la consistance pour adapter son jeu après. Elle était surprenante, décalée sur son coup droit, elle m’envoyait un parpaing, je ne la voyais pas. Mon physique, par rapport au jeu, n’était pas toujours le même.C’était difficile de ne pas rester dans le même tempo. Il fallait que j’aille vite, puis que je reste calme, c’était difficile à gérer. On se tend toujours un peu parce que la fille remonte. On se dit : « Tu menais 5/0 et c’est là qu’il faut conclure et rester agressive »

Instagram
Twitter