AccueilSharapova en finale pour la 1ère fois !
Array

Sharapova en finale pour la 1ère fois !

-

Pour la première fois de sa carrière, Maria Sharapova se qualifie pour la finale de Roland Garros. Plus solide dans ces condi­tions venteuses, la Russe a dominé la Tchèque Petra Kvitova en demie (6–3 6–3 en 1h17). Elle défiera samedi la surprise italienne Sara Errani et est assurée, même en cas d’échec en finale, de rede­venir numéro 1 mondiale.

Cette fois, c’est son année. Après trois échecs aux portes de la finale, Maria Sharapova a enfin réussi à passer le cap des demies à Roland Garros. Et de quelle manière ! Avec toute son expé­rience et son calme, la Russe a réussi à bien gérer les condi­tions très venteuses de ce match. Tout le contraire d’une Petra Kvitova qui s’est bien trop souvent préci­pitée, partant beau­coup trop rapi­de­ment à la faute dans l’échange .

C’est pour­tant la Tchèque qui semble débuter le mieux la rencontre. Plus détendue que son adver­saire, Kvitova réalise un excellent premier jeu de service et pose d’emblée des problèmes à Sharapova sur son enga­ge­ment. Stressée par le vent qui souffle en rafales, la Russe part trop vite à la faute. Mais elle s’ac­croche menta­le­ment et commence petit à petit à mieux sentir ses frappes. Une fois véri­ta­ble­ment entrée dans son match, la numéro 2 mondiale fait rapi­de­ment la diffé­rence. Plus appli­quée notam­ment sur la qualité de son place­ment, la Russe distribue métho­di­que­ment ses frappes : droite‐gauche, droite‐gauche. En face, Kvitova court, cogne, tient quelques coups, puis explose. La Tchèque refuse de reculer et réussit ainsi quelques magni­fiques points gagnants. Mais sur la longueur c’est bien la Russe la plus solide. Grâce à un break réussi en milieu de set, Sharapova empoche la première manche 6–3.

Sans se décon­cen­trer, la Russe se détache immé­dia­te­ment au score en début de second set (3–1). Si Kvitova parvient à se main­tenir à flot (4–3), grâce à quelques belles fulgu­rances, Sharapova gagne les points clés pour fina­le­ment passer devant (5–3). Sur un dernier ace – et sur seconde balle s’il vous plait ! – la numéro 2 mondiale conclut l’af­faire, 6–3 6–3 en 1h17.

Une victoire nette, sans bavures. En bref, la victoire de l’ex­pé­rience et de la maîtrise sur la jeunesse et la fougue. Grâce à ce beau succès, Sharapova est assurée de rede­venir numéro 1 mondiale lundi, quel que soit le résultat de la finale de samedi. Mais connais­sant cette cham­pionne, Maria n’a certai­ne­ment pas envie d’en rester là. Sara Errani est prévenue !

La raquette de Maria Sharapova, ici !