AccueilSharapova reine de Paris !
Array

Sharapova reine de Paris !

-

Maria Sharapova domine Sara Errani en finale de Roland Garros (6–3 6–2 en 1h28). La Russe remporte là son premier titre à Paris et complète ainsi un Grand Chelem en carrière après ses succès à Wimbledon (2004), New York (2006) et Melbourne (2008). Elle sera numéro 1 mondiale lundi.

Cette finale, Maria Sharapova ne pouvait pas la perdre. En grande cham­pionne, la Russe a produit son meilleur tennis livrant certai­ne­ment son match le plus accompli de la quin­zaine, pour dominer une Sara Errani parti­cu­liè­re­ment méri­tante. Tout simple­ment trop forte, la nouvelle numéro 1 mondiale était vrai­ment un cran au‐dessus de son adver­saire ce samedi.

Le début de match laisse juste­ment présager d’une telle issue. Sans round d’ob­ser­va­tion, Maria débute parfai­te­ment la rencontre. Les deux pieds dans le court, elle exploite les balles courtes d’une adver­saire encore un peu tendue. Les coups gagnants fusent dans tous les coins du courts. Sara Errani est complè­te­ment dépassée, ne marquant que 3 des 15 premiers points du match. En l’es­pace de 14 minutes, Sharapova mène déjà 4–0. Mais l’Italienne n’est pas du genre à pleurer sur son sort. Intelligente, elle réflé­chit et cherche des solu­tions. Combattante, elle refuse la défaite, ou en tout cas pas comme cela. Trouvant un peu plus de longueurs, des trajec­toires plus croi­sées, elle pose quelques diffi­cultés à la Russe qui commet quelques fautes. Cela ne sera pour­tant pas suffi­sant pour revenir dans ce premier set que Sharapova conclut 6–3.

Pas du tout rattrapée par la pers­pec­tive de la victoire, Maria pour­suit son entre­prise de destruc­tion massive. Plus puis­sante, elle plante des aces et enchaine les services gagnants. Plus entre­pre­nante, elle accu­mule les retours gagnants, exploi­tant parfai­te­ment la faiblesse de l’Italienne, à savoir son service. Errani a beau se battre, Sharapova est vrai­ment un cran au‐dessus. Elle creuse rapi­de­ment l’écart au score, se déta­chant 5–2. Le dernier jeu de ce match est d’ailleurs magni­fique, l’Italienne refu­sant de lâcher et réus­sis­sant même deux superbes amor­ties gagnantes sur balle de match. Mais en patronne, Sharapova ne se crispe pas, frappe toujours plus fort et va cher­cher sa première victoire à Roland Garros sur un ultime coup droit gagnant. A genou, elle célèbre son premier titre Porte d’Auteuil. Tout sourire, elle se lâche et saute de joie. Une très belle image pour une très grande cham­pionne. Bravo.

La raquette de Maria Sharapova, ici !