AccueilSharapova: "Une vraie fierté personnelle"
Array

Sharapova : « Une vraie fierté personnelle »

-


Lundi, Maria Sharapova sera la nouvelle numéro 1 au clas­se­ment WTA, alors même qu’elle s’est quali­fiée pour la première fois pour la finale de Roland Garros. Ce 7 juin restera graver dans sa mémoire.

Maria, c’est une journée presque idéale ?
C’est génial, je me qualifie pour la finale et en plus je reviens en même temps numéro 1 au clas­se­ment. C’est une sensa­tion très agréable. Pendant la période où j’étais blessée et aussi lorsque je suis revenue sur le circuit, je ne savais pas si j’al­lais obtenir un tel résultat. Donc, forcé­ment c’est un jour très spécial, qui marquera ma carrière.

Lors de cette demi‐finale, vous semblez imbattable ?
Cela a été un très grand match pour moi, j’ai été très solide. Dans ces condi­tions parti­cu­lières, il fallait être patiente, ne pas se frus­trer. C’est une vraie satis­fac­tion de l’avoir emporter en deux manches.

Quelle est la recette pour revenir au top niveau ?
C’est un processus très long, avec des jour­nées plutôt complètes, des incer­ti­tudes. Vous savez, je joue au tennis depuis que j’ai l’âge de 4 ans, c’est ma vie, et aujourd’hui je sais pour­quoi j’ai produit tous ces efforts. Enfin, je sais aussi la chance d’être là assise en face de vous.

Tu as toujours été une combat­tante solitaire..
(Elle coupe). Combattante soli­taire, je vais devoir cher­cher la défi­ni­tion dans le diction­naire. Plus sérieu­se­ment, je suis une combat­tante, mais pas soli­taire et surtout pas parce que je ne distribue pas les 14 invi­ta­tions dont j’ai le droit dans la player’s box. Je ne suis pas du genre à m’en­tourer de personnes que j’ai connu la veille. En général, il y a mon coach, mon kiné, et une ou deux personnes qui me sont très proches.

Lundi, tu seras numéro 1 mondiale, on a l’im­pres­sion que tout le monde est heureux de cette situa­tion, que la WTA atten­dait aussi cela, que tu es la numéro 1 charis­ma­tique qu’il faut ?

Charismatique (rires)…c’est à vous de me le dire. Je ne peux donc répondre à cette ques­tion. En revanche, je vais tout faire pour y rester long­temps. Devenir la nouvelle numéro 1, et en même temps atteindre la finale de Roland Garros, c’est une vraie satis­fac­tion personnelle.

Samedi, pour décro­cher ton premier titre à Roland Garros, il faudra battre un outsider, est‐ce que tu aurais préféré être face à une joueuse plus connue..
Ce que je préfère ne compte pas, et d’ailleurs je ne préfère rien. Sara est la joueuse qui a gagné le plus de matches sur terre battue cette année, elle n’a pas atteint sa place en finale par hasard.

De votre envoyé spécial à Roland Garros