AccueilSondage - Nadal remportera-t-il son neuvième Roland Garros ?
Array

Sondage – Nadal remportera‐t‐il son neuvième Roland Garros ?

-

Sondage d’avant tournoi, comme d’habitude. A vos pronostics !

sondage

Points forts : Il est tout simple­ment chez lui à Roland !
Comme le disait Toni, il se trans­cende dès qu’il entre sur le court porte d’Auteuil. De plus, Nadal est impre­nable sur terre battue au meilleur des cinqs manches, Coupe Davis inclue (il n’a perdu qu’une fois contre Söderling). Il est donc LE favori pour remporter son deuxième Roland.

Points faibles : En pleine crise de confiance, Rafa débute sa quin­zaine avec une idée en tête : c’est sa moins bonne saison sur terre. En diffi­culté face à Ferrer, Almagro et Nishikori, puis dans une moindre mesure Gilles Simon, l’Espagnol devra s’employer pour recti­fier le tir.

Points forts : Il est toni­truant dans les grands rendez‐vous depuis le mois de mars ! Vainqueur de Nadal à Rome la semaine passée, tout laisse à penser que si Djokovic doit battre Nadal, c’est cette année. De plus, il semble s’être bien remis de la bles­sure qu’il avait contractée à l’avant‐bras.

Points faibles : Il n’a jamais réussi à fran­chir le pas et battre Nadal à Roland Garros. Sorti perdant de leurs confron­ta­tions lors des deux dernières éditions, Djokovic espère ne pas confirmer l’adage : jamais deux sans trois.

Points forts : Fort d’un moral au beau fixe, le Suisse a gagné l’Open d’Australie en début de saison et une superbe victoire sur terre à Monte‐Carlo. Moins attendu que Novak Djokovic et Rafael Nadal, Stan pour­rait réaliser la saison de la consé­cra­tion. D’autant qu’il ne manque pas d’am­bi­tions : « J’ai de vrais atouts face à Rafael Nadal », nous déclarait‐il derniè­re­ment.

Points faibles : Il arrive avec un statut de vain­queur d’un tournoi du Grand Chelem. Difficile à assumer ? Stan, souvent habitué à être le deuxième Suisse derrière Federer, sera plus que jamais attendu au tour­nant cette année porte d’Auteuil.

Points forts : La grinta du cham­pion ! Il l’a déjà fait en 2009 face à Soderling. Il peut, qui sait, le refaire cette année, d’autant plus qu’il n’affrontera pas Nadal avant la finale. Enfin, le Suisse réalise une bonne saison. Alors, pour­quoi pas ?

Points faibles : « Ce n’est pas un objectif prio­ri­taire. » Stefan Edberg l’annonçait cette semaine, Roger ne va pas forcé­ment faire de Roland Garros une prio­rité absolue. Moins perfor­mant sur terre, il n’a pas fait une prépa­ra­tion complète, à cause notam­ment de la nais­sance de ses jumeaux.

Points forts : Son surnom c’est la puce et ce n’est pas pour rien : il ne lâche jamais un point. Habitué de la terre battue, il reste une valeur sûre même s’il est un peu moins frin­gants cette saison. Monsieur est tout de même cham­pion sortant.

Points faibles : Rafael Nadal, présent dans son quart de tableau ! Certes, il a réussi pour la première fois depuis dix ans à le battre sur terre battue, à Monte Carlo, mais en trois sets gagnants, ça risque d’être difficil,e d’autant qu’il pour­rait avoir un huitième accroché aupa­ra­vant face à Grigor Dimitrov.