Accueil Actu Stakhovsky sur Karatsev : « Il est un peu comme Safin, avec cette…

Stakhovsky sur Karatsev : « Il est un peu comme Safin, avec cette façon de générer de la puissance sur des balles sans consistance »

-

Il y a deux semaines à peine, il était encore com­plè­te­ment incon­nu du grand public… et même de la plu­part des spé­cia­listes. Mais désor­mais Aslan Karatsev s’est fait un nom, et un beau, en deve­nant le 5ème joueur de l’his­toire à atteindre les demi‐finales d’un Grand Chelem après être pas­sé par les qua­li­fi­ca­tions. Une per­for­mance monu­men­tale, qui a autant ébloui qu’im­pres­sion­né la pla­nète ten­nis. Premier Russe à atteindre le der­nier car­ré à Melbourne depuis Marat Safin en 2005 (éga­le­ment rejoint depuis par Medvedev), Karatsev serait plus proche de l’an­cienne légende russe qu’on ne pour­rait le pen­ser, à en croire Sergiy Stakhovsky. L’Ukrainien, qui le connaît bien, a dres­sé un paral­lèle très inté­res­sant, à retrou­ver dans l’Equipe du jour.

« Dans le ten­nis, avec sa den­si­té, tout le monde peut battre tout le monde le jour dit. Aslan a tou­jours essayé de trou­ver son che­min. Peut‐être qu’il man­quait de consis­tance dans les lieux où il allait s’en­traî­ner. C’est un gars humble, tran­quille, du genre à écou­ter les conver­sa­tions quand on est tous à table. Mais à Doha en qua­li­fi­ca­tions, quand on a vu qu’il écra­sait tout le monde, on a bien com­pris qu’il se pas­sait quelque chose ! Il est un peu comme Safin, avec cette façon de géné­rer de la puis­sance sur des balles sans consis­tance », a‑t‐il décla­ré à nos confrères de l’Equipe.

Il ne nous reste plus qu’à lui sou­hai­ter le même des­tin qu’à son com­pa­triote, vain­queur à Melbourne Park en 2005…

Instagram
Twitter