AccueilTsonga a assuré
Array

Tsonga a assuré

-

Après deux premiers sets très serrés, Jo‐Wilfried Tsonga a fina­le­ment passé un grand coup d’ac­cé­lé­ra­teur pour éliminer Edouard Roger‐Vasselin, 7–6(4) 7–5 6–2. Un premier tour fina­le­ment positif pour le demi‐finaliste sortant, dans la mesure où son compa­triote reste un solide Top 50, très complet et diffi­cile à battre, y compris sur terre battue.

« Voilà une bonne chose de faite ! » doit certai­ne­ment se dire Jo‐Wilfried Tsonga ce dimanche soir. Vainqueur de son compa­triote Edouard Roger‐Vasselin, le numéro 2 fran­çais est en effet déjà qualifié pour le second tour. Or sur le papier, rien n’était clai­re­ment acquis avant ce premier match. Pourquoi ? D’abord parce que Tsonga s’est parfois montré très irré­gu­lier ces derniers mois et que sa saison sur terre battue n’a fina­le­ment donné aucune certi­tudes sur son réel état de forme. Ensuite parce qu’ERV est à l’in­verse en pleine pente ascen­dante depuis plus d’un an et qu’il a plusieurs fois prouvé être capable de claquer de belles perfs’ face à des membres du Top 20. Mais dans un format en trois sets gagnants, et dans un contexte comme celui d’un premier tour à Roland Garros, le Manceau a prouvé qu’il était encore un cran au‐dessus.

Bousculé dans les deux premières manches, Jo‐Wilfried Tsonga a su se montrer patient et attendre le money‐time pour faire la diffé­rence. Le numéro 14 mondial a effec­ti­ve­ment mieux géré les fins de set, à la fois menta­le­ment et tennis­ti­que­ment. Ces deux premières manches dans la poche, il a ensuite profité du fort compré­hen­sible coup de moins bien mental de son adver­saire pour s’en­voler au score et conclure le match, 7–6 7–5 6–2.

La prochaine étape pour Tsonga prendra la forme d’un second tour face au Belge David Goffin ou à l’Autrichien Jurgen Melzer. Deux joueurs talen­tueux, à l’aise sur terre battue et qui ont chacun très bien joué à Roland Garros par le passé. Là encore, il faudra savoir éviter le piège.

La réac­tion de Jo‐Wilfried Tsonga, en confé­rence de presse : « Je me sentais plutôt bien sur ce match. J’ai joué un bon niveau de tennis. Il est vrai qu’au début, je n’étais pas assez agressif mais au fur et à mesure, j’ai commencé à mieux jouer. Et puis je gagne en trois sets, ce qui reste positif. Au début, j’étais un peu tendu, je rete­nais un peu mes coups sur les moments impor­tants. Au fur et à mesure du match, j’ai réussi à me relâ­cher. Le fait d’avoir gagné ce premier set m’a mis un peu plus en confiance et m’a permis d’être un peu plus agressif. J’espère que sur le prochain match, je vais réussir dès le début à être un peu plus entre­pre­nant. (…) J’ai senti que je commen­çais à prendre le dessus à partir d’une heure et quart, une heure vingt de match. Je sentais que physi­que­ment, il commen­çait à accuser un peu plus le coup. Il commen­çait à abréger les points un peu plus vite, à faire quelques services‐volées. C’est à ce moment‐là que je me suis dit que j’avais déjà bien entamé son capital physique. »

De votre envoyée spéciale à Roland Garros

Article précédentTsonga sort ERV
Article suivantBerdych approuve le sunday start