Accueil Tsonga a du coeur !
Array

Tsonga a du coeur !

-

Jo‐Wilfried Tsonga s’est bat­tu comme un beau diable pour arra­cher sa qua­li­fi­ca­tion pour les hui­tièmes de finale. Mené une manche à zéro, brin­que­bal­lé, le Français a pui­sé dans ses res­sources pour fina­le­ment s’im­po­ser en 4 manches (6/7 76 6364). Prochain adver­saire : Youzhny ou Troicki.

Que ce fut dur ! Opposé à un Thiemo de Bakker offen­sif et sans com­plexes, Jo‐Wilfried Tsonga a dû pui­ser pour impo­ser son jeu. Le Français est allé à la bagarre, n’a pas été très loin de se retrou­ver mené deux manches à zéro mais s’est accro­ché mal­gré des dou­leurs dans le fes­sier, mal­gré le niveau de son adver­saire qui a, il faut le dire, sor­ti un superbe match.

Dans le pre­mier set, les deux hommes se neu­tra­lisent, obtiennent cha­cun leur tour des balles de break mais ne par­viennent, ni l’un, ni l’autre à creu­ser l’é­cart. Les deux joueurs finissent par s’ex­pli­quer dans un tie‐break que le Hollandais finit par rem­por­ter 8 points à 6.

Mené une manche à rien, le Français se fait mas­ser, se plai­gnant de dou­leurs au fes­sier droit. Thiemo de Bakker de son côté frappe tou­jours aus­si fort, claque tou­jours autant d’aces. Et Jo s’ac­croche, s’ar­rache, tient tant bien que mal ses jeux de ser­vice. Arrivé au tie‐break, le Français jette toutes ses forces dans la bataille. Sur la fin du jeu déci­sif, le Hollandais montre un peu de fébri­li­té, enfin pourrait‐on presque dire, et laisse le Tricolore éga­li­ser à une manche partout.

Plus posi­tif sur le court, Jo par­vient enfin à brea­ker son adver­saire dans la troi­sième manche. Plus inci­sif en coup droit, plus juste éga­le­ment dans ses choix de jeu, le Manceau par­vient à prendre le des­sus. Malgré une petite frayeur (débreak du Hollandais), Jo rem­porte la troi­sième manche 63.

D’entrée de 4ème set, le Tricolore passe la vitesse supé­rieur. Il breake d’en­trée, met la tête de son adver­saire sous l’eau. Ses coups droits partent de mieux en mieux, son ser­vice claque par­fai­te­ment. Jo tient son break jus­qu’au bout et l’emporte fina­le­ment en 4 manches.

Au delà du résul­tat, c’est une belle leçon d’hu­mi­li­té qu’a don­née Jo‐Wilfried Tsonga, lui qui, domi­né par un adver­saire de grande qua­li­té et dimi­nué par des dou­leurs tenaces, a su arra­cher sa qua­li­fi­ca­tion pour les hui­tièmes de finale à Roland Garros.

« Jo a pris une autre dimension »

Instagram
Twitter