AccueilTsonga pousse son coup de gueule
Array

Tsonga pousse son coup de gueule

-

Suite à sa quali­fi­ca­tion pour le troi­sième tour, Jo‐Wilfried Tsonga est revenu face à la presse sur la program­ma­tion de ses matches qu’il n’a visi­ble­ment pas fran­che­ment appréciée.

« Dans ma prépa­ra­tion, j’avais prévu de jouer lundi ou mardi » explique le Français. « Le souci, c’est que j’ai été programmé dès dimanche. Or j’avais prévu de me servir de ce jour‐là pour récu­pérer. C’est ça qui m’a perturbé. C’est pour cela que je n’étais pas bien sur le plan physique lors de mon premier tour. Étant donné que j’avais expres­sé­ment demandé de ne pas jouer dimanche, ça m’a déçu d’être programmé ce jour‐là. J’ai été contraint de m’ali­gner, je l’ai fait, c’est comme ça. Quand Murray va demander de jouer à une heure précise à Wimbledon, les orga­ni­sa­teurs s’y plient. Quand Hewitt veut être programmé en plein cagnard parce que ses adver­saires n’aiment pas ça, les orga­ni­sa­teurs acceptent. Et aux Etats‐Unis, c’est pareil pour les joueurs américains. »

« Si j’étais passé à la trappe dimanche, plus d’un aurait été déçu. Simplement, je suis numéro 1 fran­çais, on est à Roland‐Garros. Cela m’au­rait paru légi­time qu’on me laisse le choix pour mes débuts dans le tournoi. J’attendais mieux des orga­ni­sa­teurs. Regardez en Coupe Davis, on ne joue pas non plus où on voulait jouer. Après les gens se plaignent qu’on n’ait pas de grands résul­tats mais d’un autre côté, on ne fait pas tout ce qu’il faut pour les obtenir…