Accueil Tsonga s’est baladé
Array

Tsonga s’est baladé

-

Jo‐Wilfried Tsonga a lit­té­ra­le­ment étouf­fé son adver­saire et ami Josselin Ouanna ce mer­cre­di au deuxième tour de Roland Garros. Le Manceau s’im­pose en trois sets secs (6/0 61 63) et 1h19 de jeu. Au pro­chain tour, il affron­te­ra le vain­queur du match Guillermo Garcia‐Lopez – Thiemo de Bakker.

On atten­dait beau­coup de ce duel entre potes. Mais cela n’a pas don­né grand chose sinon une pro­me­nade de san­té pour Jo‐Wilfried Tsonga. Nul doute que le Manceau aura appré­cié après son mara­thon de près de 4 heures au pre­mier tour face au sur­pre­nant Allemand Daniel Brands. Il n’empêche que Josselin Ouanna a man­qué son rendez‐vous, et quitte ce Roland Garros de bien triste manière.

Dans la pre­mière manche, Tsonga fait le métier sans par­ti­cu­liè­re­ment briller. Mais son adver­saire ne par­vient pas à gagner les points qui comptent, se crispe et com­met de plus en plus de fautes directes. Une petite ving­taine de minutes plus tard, le numé­ro 1 fran­çais mène une manche à rien (6/0).

Rapidement brea­ké dans le second acte, Ouanna par­vient enfin à rem­por­ter son pre­mier jeu (3–1). Mais bien ins­tal­lé dans le ter­rain, Jo déroule, place ses mines de coup droit sans trem­bler. Résultat : 61 en 23 minutes, une de moins qu’au pre­mier set.

D’entrée de 3ème manche, Tsonga met défi­ni­ti­ve­ment la tête de son adver­saire sous l’eau. Il breake d’en­trée, se détache 2–0. Sans for­cer, Jo main­tient son avance et empoche cette troi­sième et der­nière manche 63.

Un deuxième tour très tran­quille donc, pour un Tsonga très confiant et relaxé. Le Manceau rem­porte ce second match dans des condi­tions bien dif­fé­rentes du pre­mier, de bon augure pour la suite du tour­noi. Et la suite pour Jo ce sera soit Guillermo Garcia‐Lopez soit Thiemo de Bakker. Sûrement plus com­pli­qué mais lar­ge­ment à sa portée.

Instagram
Twitter