AccueilTu es Nadal ou Federer ? (7/7)
Array

Tu es Nadal ou Federer ? (7/7)

-

Suite de l’ana­lyse de ce qui relie et sépare nos deux cham­pions, Nadal et Federer : Leur place dans l’histoire !

Place dans l’his­toire du jeu

Nadal
Avec 5 Grands Chelems à 22 ans, Rafael Nadal est légè­re­ment en avance sur les temps de passage de ses aînés, Roger Federer compris. En une finale enfin gagnée à Wimbledon, il a surtout effacé une image forcé­ment tenace de pur terrien, inca­pable de s’im­poser ailleurs qu’à la Porte d’Auteuil. Et tout à coup c’est un tonnerre de prophé­ties tapa­geuses et de compli­ments « féde­riens » qui s’abattent sans prévenir sur l’Espagnol. « Je crois que Rafael Nadal sera l’hé­ri­tier du trône de Roger Federer. Il est jeune, a un grand futur et gagnera beau­coup de tour­nois du Grand Chelem. » annonce Bjorn Borg. « Le jeu de Nadal m’im­pres­sionne. Je me suis demandé comment j’au­rais pu faire contre lui. Je crois que ça aurait été un sacré défi à relever » se demande Pete Sampras. « Même quand il évolue à un niveau moyen, il met la barre très haut. Il court partout, on a l’im­pres­sion qu’il ne se fatigue jamais. Il vient peut‐être d’une autre planète », s’ex­clame Paul‐Henri Matthieu. Mais c’est la décla­ra­tion de Federer après sa victoire et son 5ème Wimbledon de suite en 2007 qui annonce peut‐être le ras de marée à venir : « Gagner contre un cham­pion comme Rafael signifie beau­coup pour moi. C’est un joueur fantas­tique qui va être présent long­temps et je suis content d’avoir gagné ce titre avant qu’il prenne tout ». Vive l’année 2009 !

Federer
Pour l’ins­tant pas de débat, avec ses 13 Grands Chelems, 56 titres, 5 Wimbledon, 5 US Open de suite et la majo­rité des records du jeu, Roger Federer reste aux premières loges pour le titre pres­ti­gieux tout autant que subjectif de plus grand joueur de l’his­toire du tennis. Mais les diffi­cultés d’une année 2008 mal préparée pour cause de mono­nu­cléose, suivant une impres­sion de stag­na­tion déjà perçue en 2007 ont jeté quelques troubles sur la place du Suisse au Panthéon du jeu. Intronisé par Laver, McEnroe et Agassi comme le type le plus complet jamais vu sur un terrain de tennis ce qui devrait annuler toute récla­ma­tion pour les 20 ans à venir, le Roi Roger s’est vu après la finale de Wimbledon opposer quelques soup­çons d’ab­sence de remise en cause. Mats Wilander y tient là le fond de sa ligne d’at­taque depuis 2 ans : Federer ne veut plus s’en­traîner, il bugue contre Nadal, manque de couilles. La presse suisse a été encore plus dur en lâchant son Roger dès la correc­tion essuyé à Roland Garros. Depuis elle conseille à l’ex numéro 1 de faire le tri dans son entou­rage et de reprendre un coach. Pourtant et depuis qu’il est numéro 2, Federer semble s’être libéré de ce « Monstre » qu’il a crée en tutoyant une forme de quasi invin­ci­bi­lité. Désormais il va pouvoir jouer pour lui et pour l’his­toire, la vraie. Vive l’année 2009 !

A suivre aussi : 

EDITO : Dis, t’es Nadal ou Federer ?

Tu es Nadal ou Federer ? (1/7)

Tu es Nadal ou Federer ? (2/7)

Tu es Nadal ou Federer ? (3/7)

Tu es Nadal ou Federer ? (4/7)

Tu es Nadal ou Federer ? (5/7)

Tu es Nadal ou Federer ? (6/7)