AccueilUn week-end très bleu
Array

Un week‐end très bleu

-

Pauline Parmentier en finale à Bad Gastein, Marion Bartoli à Stanford, et enfin Gilles Simon à Indianapolis, le tennis fran­çais excelle dans le « ventre mou » du calen­drier. Si c’est pas le nirvana, on peut quand même se féli­citer de ces résul­tats, main­te­nant il reste à fran­chir la dernière marche et ce n’est pas toujours ce qu’il y a de plus facile comme nous l’a prouvé la semaine dernière Richard Gasquet.

Instagram
Twitter