AccueilActualitéUne finale en cinq sets?

Une finale en cinq sets ?

-

Dans les colonnes de l’Equipe, une ques­tion fait débat : Faut‐il revenir à des finales en cinq sets, dans les tour­nois du Grand Chelem du circuit féminin ? La ques­tion revient souvent sur la table mais tous ne sont pas d’ac­cord. En atten­dant de revoir ces dames disputer cinq manches, comme lors des finales du Masters féminin entre 1984 et 1998, voici deux argu­ments qui penchent vers le pour et le contre.

Patrice Hagelauer : « Dans les finales du Grand Chelem, il peut y avoir du stress. Le premier set part un peu vite, et, souvent, le deuxième est assez rapide aussi. Pour l’image du tennis, ça peut amener une dimen­sion nouvelle, à condi­tion que ce soit pour tous les tour­nois du Grand Chelem, pas seule­ment Roland Garros »

Martina Hingis : « Martina navra­ti­lova, elle, avait le physique pour le faire. Elle a été la première à apporter ça au jeu, la première à bosser physi­que­ment en dehors du court. Mais mon expé­rience person­nelle, contre Steffi Graf avait été pénible. J’avais gagné le quatrième 6–4, après avoir mené 5–1. C’est à ce moment là que j’avais commencé à cramper et puis j’avais pris 6–0, dans le cinquième. A la fin, dans le vestiaire, j’étais allongée par terre, je ne pouvais plus bouger. »