Accueil Actu Verdasco, trop c’est trop

Verdasco, trop c’est trop

-

Fernando Verdasco doit être mau­dit à Roland Garros. Chaque année depuis trois ans main­te­nant, l’Espagnol ne par­vient pas à aller au-delà des hui­tièmes de finale.
Hier, c’é­tait contre Nicolas Almagro que le Madrilène n’a pas pu lutter.

“Je n’ai pas joué un bon match. Physiquement, c’é­tait dur. Mes jambes ne mar­chaient pas comme je le vou­lais. Il tape très fort dans la balle et il ne m’a pas lais­sé le temps de me repla­cer en défense. Il ne m’a lais­sé aucun répit” avoue le n°9 mon­dial avant de reve­nir sur la sai­son sur terre bat­tue qu’il a effec­tué, notam­ment à Nice.

Je ne vais pas me plaindre main­te­nant du calen­drier. Ce n’est pas l’heure des regrets. Pour Nice, je m’é­tais enga­gé depuis jan­vier. C’est sûr que si j’a­vais moins joué, j’au­rais été en meilleure condi­tion. Maintenant, je vais essayer d’ou­blier et de récu­pé­rer.

Instagram
Twitter