AccueilWawrinka éteint Tsonga
Array

Wawrinka éteint Tsonga

-

C’est terminé pour Jo‐Wilfried Tsonga à Roland Garros. Pourtant auteur d’un bon match, le Français n’a pas su saisir ses occa­sions et s’in­cline en quatre sets face à un Stanislas Wawrinka impres­sion­nant de calme et de maîtrise (6–3 6–7(1) 7–6(3) 6–4 en 3h46). C’est donc le Suisse qui dispu­tera la finale de Roland Garros dimanche, pour la première fois de sa carrière. Ce sera face à Novak Djokovic ou Andy Murray.

Voilà, c’est fini. Et pour­tant, il y avait sans doute la place. Car si Stanislas Wawrinka s’est montré large­ment domi­na­teur pendant un set et demi en début de partie, Jo‐Wilfried Tsonga a par la suite fait jeu égal avec le Suisse, s’in­cli­nant certai­ne­ment par manque de mordant, d’op­por­tu­nisme ou de réus­site sur ses très nombreuses occasions. 

On a effec­ti­ve­ment eu deux matchs dans cette rencontre. Un premier où le Suisse, bien installé à l’in­té­rieur du terrain et s’ap­puyant sur une stra­tégie claire consis­tant à pilonner le revers fran­çais, dérou­lait tant sur le court qu’au tableau d’af­fi­chage. Puis un second, qui s’en­clencha à 4–3 deuxième manche. Un moment clé où la machine Wawrinka s’en­raya. Un petit coup de moins bien physique, une faute ou deux et sur son unique balle de break du set, le Suisse concé­dait son service. Le Français entrait enfin dans le combat. 

Gagnant un bon mètre et faisant reculer d’au­tant son adver­saire, Tsonga commen­çait à mettre son tennis offensif en place. Il reve­nait ainsi à hauteur, un set partout, grâce à un tie‐break parfai­te­ment maîtrisé (7–1). La suite, c’est une multi­tude d’oc­ca­sions manquées par le Français qui, bien que domi­na­teur sur l’en­semble du 3e set, ne parve­nait pas à réaliser le moindre break et se faisait piéger au tie‐break, perdu 7–3. L’énergie déployée et la frus­tra­tion d’être mené n’ai­dant pas, Tsonga concé­dait enfin son service d’en­trée de 4e manche, signant ainsi le début de la fin de son aven­ture pari­sienne. Et s’il se procu­rait encore de nombreuses occa­sions de revenir dans cet ultime set, l’ex‐numéro 6 mondial finis­sait par s’avouer vaincu après 3h46 de combat, 6–3 6–7 7–6 6–4.

De cette demi‐finale, il faudra d’abord retenir les très nombreuses occa­sions gâchées par Jo‐Wilfried Tsonga – 1 balle de break convertie sur 17 sur l’en­semble du match, 016 dans les 2 derniers sets. Une stat’ catas­tro­phique pour le Français qui explique sans doute à elle seule, ou presque, sa défaite du jour. Mais n’ou­blions pas non plus de tirer un coup de chapeau à Stan Wawrinka qui, après avoir collé 3 sets à Roger Federer mardi, a une nouvelle fois prouvé qu’il jouait l’acier cette année Porte d’Auteuil. Nul doute qu’il aura donc toutes ses chances dimanche, face à Novak Djokovic ou Andy Murray. 

De votre envoyée spéciale à Roland Garros


Temps forts S. Wawrinka – J‑W. Tsonga Roland… par roland­garros