AccueilZverev : "C’est bien qu’on me laisse un peu tranquille"
Array

Zverev : « C’est bien qu’on me laisse un peu tranquille »

-

Trois matchs et deux victoires en cinq manches, Alexander Zverev aime se faire peur depuis le début de la quin­zaine comme le prouve son dernier succès sur Dusan Lajovic. En atten­dant, l’Allemand estime qu’il avance sans pression.

Alors qu’il menait deux manches à rien, Alexander Zverev s’est fait peur avant de s’en sortir face à Dusan Lajovic. L’Allemand, quart de fina­liste sortant, apprécie qu’il ne soit pas le centre des atten­tions cette année : « Je n’ai pas très bien commencé avec un break de retard mais j’ai su revenir et faire un excellent deuxième set. Il a ensuite élevé son niveau de jeu dans le troi­sième et quatrième, mais je me suis accroché. Je suis content de conti­nuer car c’est un joueur qui a bien joué à Monte‐Carlo (finale). Je ne ressens pas moins de pres­sion, on parle moins de moi mais beau­coup de Rafa, Novak et Tsitsipas aussi. Ils méritent toute cette atten­tion, et moi, ça m’enlève un peu de pres­sion. C’est bien qu’on me laisse un peu tranquille. »

Un répit propice pour faire au moins aussi bien que l’année dernière ? Pour cela, il devra se débar­rasser de Fabio Fognini, vain­queur cette année de Monte‐Carlo. Un adver­saire dont il se méfie : « Ce n’est pas une revanche (de Monte‐Carlo). Je l’ai battu à Rome et ailleurs. C’est l’un des meilleurs joueurs de l’année sur terre battue. Il a battu Rafa et remporté son premier Masters 1000. Fabio est impré­vi­sible, il peut frapper très fort et il bouge très bien. Quand il est dedans, il est très dur à battre. Ce sera un match intéressant. »

De votre envoyé spécial à Roland‐Garros