AccueilAndy RoddickLe chouchou de l'Amérique

Le chouchou de l’Amérique

-

Salué par une stan­ding ovation à son entrée sur le court central de Washington lors de son premier match, Andy Roddick a été touché par ce geste de la part de son public, et l’a remercié avant même le début du match. Avec humour et sincé­rité, l’Américain a commenté ces moments de commu­nion avec son public. « J’ai été quelque peu cari­ca­turé à cause de ma person­na­lité, de mon person­nage », s’est amusé Roddick. « J’ai été le gars enthou­siaste. Puis ils ont essayé de me trans­former en Zac Efron », acteur et chan­teur améri­cain. « J’ai été un punk, un has‐been. J’ai été un peu le mélange de tout cela. Mais, et encore plus depuis Wimbledon, je suis Andy‐le‐bon‐gars que les gens acclament. Je n’ai pas changé. Mais je savoure ces moments là, parce que je sais qu’ils sont éphémères. »

Article précédentPasse, Peyre et manque
Article suivantDjokovic en bleu de travail