AccueilAndy RoddickRoddick n’y arrive plus

Roddick n’y arrive plus

-


Andy Roddick est éliminé dès son entrée en lice à Memphis après une défaite en deux sets contre Xavier Malisse. Tenant du titre, c’est la première fois de sa carrière que l’Américain perd au premier tour dans ce tournoi. Une défaite symbole de la mauvaise passe de Roddick, désor­mais 27ème mondial.

En 2002, Andy Roddick remporte pour la première fois le tournoi de Memphis. Une victoire face à James Blake en finale. Dix ans après le premier sacre, Roddick s’in­cline dès le premier tour sur les mêmes terres du Tennessee. Il s’agit d’un évene­ment puisque c’est la première fois que l’Américain s’in­cline à ce stade de la compé­ti­tion dans ce tournoi qui lui est cher. Un tournoi auquel il parti­cipe chaque saison depuis 2001. Un tournoi qui le sacre deux nouvelles fois en 2009 et 2011. Cette défaite 7–6, 7–5, face à Xavier Malisse symbo­lise la très mauvaise passe de l’an­cien numéro un mondial et prend des allures de fin de cycle pour Roddick. Vers le début de la fin ?

Après neuf années passées dans le Top 10, Roddick est désor­mais classé au 27ème rang mondial après avoir perdu les points de son titre à Memphis en 2011. Le dernier trophée soulevé par Andy. Depuis, il accu­mule les bles­sures. L’épaule, tout d’abord, qui l’empêche de s’aligner à Roland Garros, puis l’abdomen l’obligeant à renoncer à Washington. Résultat, Roddick enchaîne les contre perfor­mances en fin de saison dernière et semble très touché mora­le­ment. Il n’en faut pas plus aux jour­na­listes pour spéculer sur une éven­tuelle retraite. Puis les pépins physiques reprennent de plus belle en 2012. Les ischios à Melbourne le forcent à aban­donner contre Hewitt. Enfin, il se foule la cheville à San Jose. Une dernière bles­sure qui ne lui permet pas de défendre ses chances à fond contre Malisse ce mercredi.

Aujourd’hui, Roddick admet qu’il a du mal à faire face à ces bles­sures à répé­ti­tion. « C’est très frus­trant, mais dans un sens je viens de passer 9–10 ans sur le circuit en étant épargné par les grosses bles­sures. Je sais que Mardy Fish, par exemple, a subi des opéra­tions chirur­gi­cales au poignet à 22, 23 ans. Pour ma part, j’ai été long­temps épargné. C’est bien la première fois que je dois faire face à ce genre de situa­tions. » Pourtant, à 29 ans, Andy sait bien que ses belles années sont derrière lui. Il va falloir désor­mais composer avec un physique plus sujet aux bles­sures. Et surtout reprendre confiance sur le terrain. Avec peu de points à défendre dans les prochaines semaines, l’Américain a les moyens de retrouver le Top 20.

En 2003, Andy Roddick remporte six titres sur le circuit avec au passage une victoire dans un match mémo­rable contre Younes El Aynaoui. L’Américain s’im­pose 4–6, 7–6, 4–6, 6–4, 21–19 en quarts de finales à Melbourne.

Retrouve la raquette de Roddick ici

Article précé­dentTranquille comme Gasquet
Article suivantFederer fan du FC Bâle
Instagram
Twitter