Accueil Archives Luca Appino : "Je crois que je vais pouvoir battre ce gars-là"

Luca Appino : « Je crois que je vais pouvoir battre ce gars-là »

-

L’US Open 2008 s’est terminée pour Rrafa en demi-finale, après un match sur deux jours devant Andy Murray. L’occasion pour Luca Appino de nous éclairer avec une chronique dont lui seul a le secret.

Alcudia, Iles Baléares, 1993. Toni Nadal est l’entraîneur du club de tennis de Manacor. Un jour, il accompagna les joueurs à Alcudia, une ville située sur le côté opposé de l’île de Majorque. Au programme un match par équipe pour les jeunes des moins de 12 ans. Au moment de partir Toni remarque qu’ il manque un des joueurs, tombé malade la veille, pendant la nuit. En n’ayant pas d’autre alternative, Toni décida de faire jouer Rrafael, qui avait à l’époque 7 ans.
La tâche paraît un peu dure pour un gamin de cet âge : jouer contre quelqu’un qui a 5 ans de plus, surtout à cet âge-là, est loin d’être évident.
Pour qu’il n’y ait pas trop de tensions pendant le trajet en voiture, Toni tenta de dédramatiser : « Si tu arrives à 6/0 5/0, tu peux dire à ton adversaire que tu es pressé et que tu dois rentrer chez  toi », et puis « Si ça tourne mal, tu ne t’inquiètes pas, je vais faire pleuvoir ! » .  Le petit RRafael, qui à l’époque appelait son oncle  Toni Mago, parce qu’il pensait qui avait des pouvoirs magiques, lui dit : « Mais tu peux vraiment faire venir la pluie ? » et Toni : « Mais bien sûr ».
    Ce jour-là le ciel était assez nuageux. Toni avait des lunettes de soleil assez foncées dans la voiture, les donna à Rrafael et lui dit : « Regarde avec ça, tu vois que je peux faire devenir le ciel encore plus noir  ». Rrafael était abasourdi.
    Rrafael commença son match contre un adversaire assez modeste, mais qui avait quand même 4 ans de plus que lui. 0-1, 0-2, 0-3, quelques gouttes commencent alors à tomber, et les jeunes joueurs sur le court en dur commencent à glisser un peu 1-3, 1-4, 2-4 ……Rrafael était en train de prendre confiance et revenir un peu au score, quand il commença à pleuvoir sérieusement : match interrompu !
Joueurs, accompagnateurs et quelques personnes du club attendaient à l’abri, sous un porche, que la pluie s’arrête.
Quelques instants plus tard, comme son adversaire s’était éloigné d’eux, Rrafael se rapprocha de son oncle et, tout sérieux, lui dit : « Toni Mago, c’est bon, maintenant tu peux arrêter la pluie, je crois pouvoir gagner contre ce mec » !
New York 2008
Cette fois c’est l’US Open, 15 ans plus tard. Demi-finale de Flushing Meadows, Rrafa est mal embarqué face à Andy Murray. Deux sets à rien pour l’Ecossais. Rrafa rame. On ne voit pas trop ce qui peut le sauver. Je ne sais pas si RRafael a alors demandé à Toni Mago de faire pleuvoir, mais en tous les cas, au moins ce jour-là, Andy Murray a été meilleur.

Luca Appino à l’US Open 2008 pour WLT

Instagram
Twitter