Accueil Archives Luca Appino : “Safina est une grande timide”

Luca Appino : “Safina est une grande timide”

-

Un nou­veau spé­cia­liste vient gon­fler les rangs de l’e­quipe de Welovetennis. Luca Appino, est un per­son­nage connu du monde du ten­nis. Amoureux et pas­sion­né, c’est lui qui a notam­ment déni­ché des talents pour une grande marque fran­çaise. Aujourd’hui, Nadal, Roddick, sont des amis proches de Luca qui après avoir notam­ment conseillé une grande marque ita­lienne, une socié­té de mana­ge­ment spor­tif, a déci­dé de se consa­crer à plu­sieurs pro­jets d’en­ver­gure tou­jours dans le ten­nis. Il lui reste quand même du temps pour rédi­ger des chro­niques de l’in­té­rieur pour Welovetennis et GrandChelem avant d’autres aventures.

“Cela se passe au tour­noi de Miami il y a 4 ans. Je dois accom­pa­gner, à une séance d’au­to­graphes, la fina­liste de l’é­di­tion 2008 des Internationaux de France : Dinara Safina. Je la connais depuis long­temps et je vous assure, je n’ai jamais ren­con­tré une joueuse aus­si timide ! 
Ponctuelle au rendez-vous dans le players lounge, elle vient vers moi en secouant sa tête comme un petit nou­nours. Il a fal­lu pas mal de temps pour la convaincre, au début elle ne vou­lait abso­lu­ment pas, elle regar­dait, qua­si avec sur­prise, les quelques cen­taines de cartes pos­tales, qu’elle aurait dû signer, avec sa pho­to des­sus, et la Russe me fait cette réflexion : « Tu es sûr que je dois y aller, ma pho­to, ma signa­ture n’in­té­ressent per­sonne, je n’ose pas me pré­sen­ter sur un stand pour signer ça ! »
J’ai donc essayé de la ras­su­rer en lui disant qu’elle était une jeune joueuse pro­fes­sion­nelle appré­ciée par le public, avec un ave­nir pro­met­teur de future top 10 (à vrai dire à cette époque, elle n’é­tait qu’au­tour de la 50ème place du clas­se­ment WTA et n’é­tait pas vrai­ment encore très connue) . Après une petite dis­cus­sion, j’ar­rive fina­le­ment à la convaincre. Malheureusement, les res­pon­sables des ani­ma­tions du tour­noi avaient oublié de faire l’an­nonce au micro et n’a­vaient pas non plus mis les affiches avec l’heure de la séance de dédi­caces ! Hélas, nous n’é­tions pas au cou­rant. Dinara et moi-même arri­vont sur le stand et, surprise…il n’y avait bien sûr per­sonnes (NDLR : d’ha­bi­tude quand j’a­me­nais d’autres joueurs il y a avait tou­jours la queue !). Dinara se tourne alors vers moi comme pour dire, je te l’a­vais dit que per­sonne s’in­té­resse à moi. J’étais évi­dem­ment très gêné, je lui dis quand même de s’as­seoir et de com­men­cer à signer pour les gens du stand. Quelques spec­ta­teurs qui pas­saient devant le stand s’ar­rê­taient, mais à vrai dire ils n’é­taient pas été très nom­breux. Allez Dinara, tu es main­te­nant top 10 et après ta finale à Roland tu ne seras plus seule­ment la soeur de Marat.”

Instagram
Twitter