Accueil Archives Tipsa’ et la Next gene­ra­tion de Tecnifibre

Tipsa’ et la Next generation de Tecnifibre

-

Tecnifibre avait réservé un joli cadeau aux cham­pions de leur programme Next gene­ra­tion : Janko Tipsarevic, en personne, est venu rencon­trer ces jeunes joueurs le jour de la remise de leur contrat et de leur dota­tions annuelles. Une journée où le Serbe, en véri­table parrain, a souhaité partager son expé­rience et échanger quelques balles contre ces jeunes espoirs du tennis français.


Un cadeau nommé Janko

Ce 5 novembre 2011 restera sûre­ment gravé dans les esprits des joueurs du Team Next de Tecnifibre. les jeunes cham­pions venus signer leur contrat et retirer leurs dota­tions annuelles ont eu le droit à un joli cadeau : la visite de Janko Tipsarevic. Une occa­sion unique pour ces jeunes espoirs de parler et taper la balle avec le n°1 de la marque. le serbe, véri­table modèle par sa réus­site, mais aussi par sa rela­tion avec son équi­pe­men­tier en a profité pour faire passer un message aux espoirs de la marque : « Quand j’avais votre âge, personne n’est venu me voir pour me conseiller, ni moi ni mes parents, à propos de ce que je devais faire, quel tournoi je devais jouer, quel maté­riel je devais acheter. Je sais que votre marque vous accom­pagne de très près au jour le jour. C’est une chance, profitez‐en !» L’occasion, encore une fois, pour la marque d’insister sur le rôle primor­dial d’un travail effi­cace entre joueur et équi­pe­men­tier comme l’explique Mathieu Pogam, respon­sable du groupe Elite France : « On les encadre dans leur choix, que ce soit le cordage ou le cadre, en leur expli­quant en quoi cela sera bon pour eux. » D’ailleurs, la marque fran­çaise a basé sa stra­tégie sur les jeunes, cette fameuse Next gene­ra­tion : « Tecnifibre a une rela­tion très forte avec les jeunes, que ce soit sur les tour­nois ou au quoti­dien. On souhaite les accom­pa­gner vers le haut niveau. En échange, cela nous apporte une crédi­bi­lité et une visi­bi­lité sur le programme jeune.. Aujourd’hui ces jeunes cham­pions rayonnent sur l’hexagone et font rêver d’autres jeunes qui sont un peu moins forts dans leur club. » Malgré leurs âges (de 10 à 18 ans), les joueurs de la NeXt Generation sont volon­tai­re­ment respon­sa­bi­lisés : « Ils sont certes jeunes, mais on leur explique quand même notre stra­tégie. On leur présente les produits dans les détails. Il faut qu’ils connaissent leur maté­riel. On parie sur leur avenir et il faut qu’ils en aient conscience. ». La venue de Janko Tipsarevic n’a pu que motiver ces espoirs dans leur volonté d’atteindre des sommets, comme l’a confessé Elodie, 14 ans et ‑4/6 « Je n’aurais jamais pensé taper la balle avec un joueur aussi bien classé. Tout ce qu’il nous a dit m’a fait beau­coup réflé­chir. On a beau­coup de chance. Ca donne vrai­ment envie de travailler et d’y arriver. »


Quelques mots avec Janko Tipsarevic, parrain de la Next generation.

Tu es venu, aujourd’hui, en tant que parrain, à la rencontre de la géné­ra­tion Next, de Tecnifibre, ton équi­pe­men­tier. j’imagine que ça te rappelle des souve­nirs, surtout que ça fait un petit moment (ndlr : 7ans) que tu roules pour cette marque fran­çaise…

C’est vrai que j’ai des souve­nirs qui reviennent en tête. Tecnifibre m’a soutenu quand j’étais dans les profon­deurs du clas­se­ment et ça je ne l’oublie pas. Maintenant que je suis un bon joueur avec
un très bon clas­se­ment, j’ai bien plus de choix qui s’offrent à moi. mais je sais qu’avec Tecni’, j’ai un service de qualité. et ça, ça me plaît ! J’ai déjà signé deux contrats avec eux et je viens de signer à nouveau pour 4 ans. La raquette, le maté­riel, c’est une chose ; mais le service et les rela­tions humaines, c’en est une autre. Mon équi­pe­men­tier fait partie de mon staff et j’ai besoin de les connaître.

Que penses‐tu du programme géné­ra­tion Next lancée par Tecnifibre, de cette volonté qu’a la marque de suivre des joueurs de plus en plus jeunes ?

A mon sens, c’est la grande force de Tecnifibre. ils ne font pas du « One shot ». Ils appliquent une vraie stra­tégie d’accompagnement. c’est aussi ce que j’aime dans notre parte­na­riat. Aujourd’hui, je sais que Tecnifibre me trai­tera de la même manière, que je sois numéro un
ou 200ème mondial. il y a un vrai respect, en toutes circons­tances, et un soutien indéfectible.

Quel message as‐tu voulu faire passer aux jeunes cham­pions présents aujourd’hui ?

S’ils aiment vrai­ment ce sport, chaque sacri­fice paie à un moment ou à un autre. même si la réus­site n’est pas tout de suite au rendez‐ vous. S’ils ont travaillé et qu’ils se sont impli­qués comme il le fallait, ils se senti­ront bien dans leur tête et dans leur corps à la fin de la journée.


Pour finir sur un aspect plus sportif ; 2011 est ta meilleure saison, quels sont tes objec­tifs pour 2012 ?

Je suis très, très content de ce que j’ai réalisé. L’objectif, en janvier dernier, c’était de finir dans le top
20. Objectif atteint ! L’idée main­te­nant c’est de se rappro­cher le plus possible du top 10. En 2012, je voudrais rentrer dans les 10 premiers mondiaux et m’y main­tenir. Ca implique de battre des joueurs de qualité, comme Tsonga, Djokovic ou Söderling… Ca passe aussi par des quali­fi­ca­tions en quarts ou en demies sur les gros tour­nois, voire un titre en master 1000 ! J’ai donc pas mal de boulot en pers­pec­tive (rires) !

Découvrez le portrait de Janko Tipsarevic en vidéo !

Janko Tipsarevic_Portrait (French) from Tecnifibre Channel on Vimeo.

Instagram
Twitter