ATP - Acapulco
Kyrgios finit en beauté



Au terme d’une semaine exceptionnelle par ses résultats et mouvementée avec différentes polémiques liées à son attitude, Nick Kyrgios met fin à plus d’un an sans titre grâce à sa victoire sur Alexander Zverev (6-3, 6-4) en finale.

La semaine mexicaine de Nick Kyrgios ne pouvait pas mieux se terminer. Tombeur de trois joueurs du Top 10 (Rafael Nadal, John Isner et Alexander Zverev en finale) et d’un ancien triple vainqueur de Grand Chelem (Stan Wawrinka), l’enfant terrible de la petite balle jaune s’adjuge le cinquième trophée de sa carrière, le premier depuis janvier 2018 à Brisbane, en domptant Alexander Zverev en finale (6-3, 6-4). Un titre qui intervient au moment où on ne s’y attendait pas (ou plus) puisque le natif de Canberra n’avait gagné que deux petits matchs en 2019 avant de débarquer à Acapulco et qu’il était retombé à la 72e place mondiale. Ce trophée va lui permettre de faire un bond de 41 places au classement en passant du 72e rang au 31e ce lundi.

Plus sobre en finale, Nick Kyrgios aura marqué la semaine par ses frasques, notamment face à Rafael Nadal où son attitude lui a valu les huées du public. Une réaction qui le motive encore plus comme il l’avait déclaré après sa victoire sur Wawrinka où il avait encore essuyé des sifflets : "Je joue beaucoup mieux quand le public est contre moi. J’aime ça en fait, ça me motive." Au-delà de son attitude, Nick Kyrgios a surtout rappelé à quel point son tennis pouvait être sensationnel sur le court. À l’heure où l’univers de la petite balle jaune semble être bien trop aseptisé, Nick Kyrgios détonne. Comme son discours après sa victoire : "Je pense juste à aller faire la fête ce soir." Et la poursuivre à Indian Wells ?