ATP - Barcelone
Ferrer : "Je ne m'attendais pas à autant d'affection"



Pour son avant-dernier tournoi, David Ferrer s'apprête à affronter son compatriote et ami Rafael Nadal en huitième de finale à Barcelone. Cet affrontement sera probablement la dernière bataille entre les deux hommes avant que le Valencien ne prenne sa retraite. Plus tôt dans la semaine, ce dernier a donné un entretien à l'ATP où il s'est exprimé sur sa longue et belle carrière. Morceaux choisis.

Sur sa fin de carrière...

"Je me sens très bien. Je suis heureux car j'ai accepté que j'allais m'arrêter et que ça allait être ma dernière année. Bien sûr, il y a un peu de "peur" sur les derniers tournois. Mon but est tout simplement d'être heureux. Je me sens compétitif et je joue les tournois qui m'ont apporté le plus de joie dans ma carrière. Désormais, je peux regarder en arrière et être fier de tout ce que j'ai fait."

Sur l'affection que le monde du tennis lui porte...

"Je ne m'attendais pas à autant d'affection. Cela m'a vraiment surpris, surtout de la part de tous les gens qui sont dans le milieu du tennis. Par exemple, à Auckland, qui est un pays très différent, ça m'a fait chaud au cœur de voir que j'étais autant apprécié. C'est pour ça que j'ai d'extrêmement bons souvenirs de mes années sur le circuit. C'est ce qu'on retiendra de moi. L'affection est beaucoup plus importante qu'un trophée. Les titres restent dans une pièce mais en réalité ce ne sont que des objets. L'affection que j'ai reçu de tous les fans et de mes collègues de tennis, cela restera pour toujours avec moi."

Sur sa seule et unique finale de Grand Chelem, à Roland Garros en 2013...

"Je n'ai jamais vraiment eu ma chance. Je ne blâme personne mais ma motivation pour ce match n'était pas la meilleure. Je suis rentré sur le court légèrement distrait. Et c'était normal parce que c'était ma première finale de Grand Chelem. À ce moment là de ma carrière, ni moi, ni mon équipe ne savaient comment aborder ce match. Finalement, on a fait ce qu'on a pu."

Sur ses amis dans le monde du tennis...

"Je pense que j'ai trois ou quatre vrais amis sur le circuit. Sinon, il y a énormément de monde pour qui j'ai de l'affection. Mais mes vraies relations amicales, je les entretient avec Juan Carlos (Ferrero), Feli (Feliciano Lopez) et Marc Lopez. Bien sûr, j'ai un lien spécial avec Rafa (Nadal). Il y a aussi Roberto Bautista-Agut, avec qui je m'entends bien, même s'il est plus jeune. Ils sont tous de très bonnes personnes mais je n'aime pas vraiment donner des noms comme ça."