ATP - Cincinnati
Les trois gros au rendez vous

Roger Federer, Novak Djokovic et Andy Murray ont répondu présent à l'appel du troisième tour du Masters 1000 de Cincinnati. Les trois têtes de séries ont bien débuté leur tournoi et peuvent s'attendre à se retrouver très prochainement. Si Novak et Andy poursuivent leur route comme ils l'ont commencé, les retrouvailles se feront dès les demi-finale. Roger cherchera de son coté à assurer sa place en finale pour rejoindre le vainqueur de ce possible remake de la demie des Jeux olympiques.

Des trois, c'est Novak Djokovic, tête de série n°2 qui s'est qualifié le premier pour les huitièmes de finale de cette deuxième étape de la tournée américaine. Il était opposé à l'Italien Andreas Seppi contre qui il n'avait jamais perdu en huit rencontres. Le Serbe a mis du temps à valider sa neuvième victoire. Après avoir remporté le tournoi de Toronto face à Richard Gasquet, il est apparu à Cincinnati quelque peu fatigué. Il a mis du temps à se mettre en route face à un Seppi accrocheur qui ne cède aucune de ses mises en jeux. Résultat, il faut un jeu décisif pour départager les deux joueurs lors de la première manche. Mais Djoko ne tremble pas et remporte ce premier set 7-6(4). Dans le second, tout va mieux pour le natif de Belgrade. Conquérant, il breake deux fois l'Italien et termine tranquillement le travail (6-2). Le natif de Belgrade a assuré l'essentiel pour cette entrée en lice. Il ne reste plus qu'à confirmer ce bon début face au vétéran russe Nikolay Davydenko, un joueur contre qui il n'a pas perdu depuis 2009.

Djokovic a été rejoint un peu plus tard par Andy Murray, sa bête noire dans ce Masters 1000. Le Britannique l'a en effet battu deux fois en deux finales. De bon augure pour leur probable demi-finale ? En attendant Murray est bien parti dans sa reconquête du titre. Vainqueur l'année dernière, il a bien débuté en prenant le dessus sur Sam Querrey. L'Américain était pourtant en forme depuis le début de l'été et son retour sur son sol natal avec notamment une victoire finale à Los Angeles. Mais il n'a rien pu faire face à la détermination et la solidité de Murray. Ce dernier a plié l'affaire en deux sets 6-2 6-4 et en une heure et 15 minutes. Avec neuf aces, il a prouvé que son service était bien réglé. Avec sa médaille d'or à Londres devant son public, l'Ecossais a fait le plein de confiance. Cela pourrait bien lui servir pour remporter à nouveau Cincy, et pourquoi pas pour l'US Open qui approche à grands pas. Mais avant de se projeter, il devra assurer face au lucky loser français Jérémy Chardy.

Roger Federer jouait pour sa part en fin de journée. Pour son premier match, le Suisse n'a pas fait de détails en éliminant promptement Alex Bogomolov Junior en deux sets 6-3 6-2 et une heure de jeu. Peu inquiété par le Russe, il a converti trois balles de break sur quatre. Il s'est même offert le luxe d'empêcher 'Bogo' de lui prendre son service avec un ace, et ce dans le dernier jeu du match. Le Bâlois confirme ainsi qu'il est bien prêt pour cette tournée sur dur. Après sa pause post-Jeux olympiques, il est venu s'entraîner sur les courts de l'Ohio. Bien lui en a pris, il arrive en forme et préparé dans ce tournoi qu'il a déjà remporté quatre fois. S'il venait à glané le trophée à nouveau, il s'agirait alors de son 21e Masters 1000. Il égalerait alors le record d'un certain Rafael Nadal. La tête de série n°1 peut désormais avancer sur Bernard Tomic. Il n'a jamais perdu face au jeune Australien. Vu son état de forme, Roger ne devrait pas connaitre sa première déconvenue ce soir.