ATP - Kuala Lumpur
Gasquet n'est plus si loin

Richard Gasquet a cédé face à Fernando Verdasco en quarts de finale du tournoi ATP 250 de Kuala Lumpur. Le Biterrois rencontrait là son deuxième top 10 depuis son retour à la compétition (après Nadal à l'US Open). Malgré cette défaite en deux sets, l'ancien numéro 1 français a prouvé qu'il commençait à retrouver ses marques et un niveau de jeu tout à fait correct.

Depuis qu'il a repris le chemin des courts, Richard Gasquet a gagné 5 matches sur le grand circuit, atteignant les demies à l'Open de Moselle et les quarts à Kuala Lumpur. Il s'est incliné à trois reprises, contre Rafael Nadal à l'US Open puis face à Gaël Monfils (13ème) il y a quelques jours et donc aujourd'hui contre Verdasco (9ème). Défait 7/5 6/4 par le demi-finaliste de l'Open d'Australie, l'ex-numéro 7 mondial pourra regretter les nombreuses balles de break non converties (5) et son manque de constance au service. Parfois brillant dans ce domaine (21 aces claqués hier contre Johansson), le Français a pêché aujourd'hui dans ce compartiment du jeu, concédant par deux fois son engagement sur double-faute. Les doubles-fautes au moments chauds, les mêmes qui l'avaient fait plonger face à Monfils il y a quelques jours et qui montrent encore les tâtonnements du joueur lorsque le match devient tendu.

Gasquet n'avait pas la tâche facile aujourd'hui face à un adversaire surmotivé qui vise purement et simplement la qualification pour le Masters de Londres. Tenu de gagner un maximum de matches afin de rester dans la course à la Masters Cup aux côtés des Soderling, Roddick, Tsonga et autres Davydenko, Verdasco n'était pas venu pour rigoler. Gonflé à bloc, il s'est pourtant heurté d'entrée de match à la tactique du Français qui consistait à neutraliser la puissance du coup droit adverse en jouant long côté revers. Tactique efficace puisque Gasquet mena rapidement 3/0. Mais l'Espagnol se força alors à appuyer davantage ses frappes pour faire reculer son adversaire et ainsi distribuer tranquillement ses grands coup droits les deux pieds à l'intérieur du court. Même s'il tint bon pendant tout le premier set et une bonne partie du deuxième, le Français dut s'avouer vaincu après une bonne heure trente de jeu. Si près, si loin des touts meilleurs, Gasquet devra gommer ses petites imprécision, sautes de concentrations ou autres mauvais choix pour cette fois gagner les sets qu'il a perdus aujourd'hui.

Néanmoins, jour après jour, match après match, le demi-finaliste de Wimbledon 2007 montre raquette en main qu'il est fermement décidé à retrouver son niveau. Se battant avec acharnement pour remporter des matches pourtant mal embarqués, très motivé au point d'enchaîner tournoi sur tournoi, Gasquet prouve qu'il en veut, et qu'il en veut vraiment. "J'ai beaucoup d'ambition" nous confiait-il suite à sa défaite face à Monfils il y a 6 jours. Il semblerait bien que ces mots n'aient pas simplement été jetés en l'air et que le Français soit fermement décidé à se donner les moyens de ses dites ambitions. Prochaine étape, le tournoi de Tokyo qui commence lundi.