ATP - Lyon
Tsonga : "Quelque chose de spécial à Lyon"

C'est la taille entourée d'une serviette, le visage très détendu et l'humeur plutôt taquine que Jo-Wilfried Tsonga s'est pointé en conférence de presse suite à sa victoire face à Kevin Kim 7/6 7/6 au premier tour du GPTL.

On vous voit très souriant, ça s'est bien passé ce soir. On imagine que vous avez la banane après cette victoire ?
Ça s'est bien passé mais ça aurait pu mieux se passer. L'important était de gagner, et c'est ce que j'ai fait.

Comment qualifierais-tu ta performance du jour ?
Complètement nulle ! Mais encore une fois l'important était de gagner. Après je n'ai pas fait un excellent match, c'est clair. Je manquais un peu de rythme notamment à cause de mon break de la semaine dernière.

Qu'avez-vous fait justement la semaine dernière ?
Rien du tout ! (Rires) Je ressentais une certaine lassitude physique. Et puis les décalages horaires, les longs voyages très fréquemment, on n'arrête pas : Etats-Unis-Europe puis Europe-Asie et enfin Asie-Europe. J'avais besoin de souffler.

Quand vous dîtes que vous n’avez rien fait, vous n'avez pas touché la raquette ?
J'ai dû faire quelque chose comme deux footings dans la semaine. C'est tout. Et niveau raquette, j'ai fait du Ping-Pong ! (Rires.)

Et le public ce soir ?
Fabuleux. Vraiment fabuleux. Ils m'ont soutenu, encouragé... Non, ils étaient vraiment top !

Est-ce que vous ressentez justement les frémissements du public dans les moments tendus ? Est-ce que vous sentez toute cette attente sur vous ?
Oui, bien sûr. Je suis conscient que je me dois d'éviter de me viander (Rires) ! J'entends aussi les "Ohhhhhh" de déception quand je rate une balle. Genre je mène 40-0 sur mon service, un de mes revers slicé accroche la bande et "Ohhhhh" (Rires). Alors que finalement ce n'est pas si grave ! Non, mais c'est sympa. Ils étaient bien présents ce soir et c'était super agréable.

Est-ce que le public lyonnais est encore plus derrière toi que dans les autres villes où tu as pu jouer en France ?
Dans les autres villes aussi j'ai beaucoup de soutien depuis maintenant quelques temps. Mais à Lyon, il y a vraiment quelque chose de spécial. J'adore cette ville, j'ai pas mal de copains ici, ma famille en plus est avec moi cette semaine. C'est top.