ATP - Lyon
Gilles Simon : "Aussi frustrant que contre Karlovic"

Gilles Simon est revenu sur sa défaite en demi-finale du GPTL face à Michael Llodra (6/7 6/3 7/6). Le Français, relativement content de son attitude, avait cependant du mal à cacher sa frustration. Extraits.

Peux-tu nous dire ce qui se passe dans ta tête au moment de ces deux balles let ?
Ce tie-break ne me fait pas du bien, c'est sûr. Mais le filet fait partie du jeu, c'est comme ça.

Ton sentiment sur le match ?
Frustré bien sûr. Comme toujours contre ce genre de joueurs c'est une séance de "péno". Mais dans l'ensemble je suis content de mon attitude. Je me suis pris ace sur ace, je n'ai rien dit. Ce match c'était du 50/50. Je voulais qu'il ait à claquer des aces et il l'a fait, aintenant je dis bravo à lui. Je l'ai amené dans le tie-break, j'ai essayé de le bousculer. Mais voilà, il y a ce premier retour gagnant qui fleurte avec le filet ete ces deux let... Il s'est excusé à la fin bien sûr, mais c'est quand même lui qui est en finale ! (Rires)

Est-ce aussi frustrant que quand tu joues contre Karlovic ?
Complètement. Karlovic volleye moins bien que Mika mais quand tu es en face tu es autant frustré. Quand tu vois qu'on a joué 1h40, que tu regardes le score : 6/7 6/3 7/6, tu en déduis qu'il n'y a pas eu beaucoup d'échanges. Ça ne dépasse jamais les trois frappes en fait. C'est vrai que je n'aime pas trop ça mais j'aurais un service comme eux, je ferai aussi service-volée ! (Rires).